La grande finale Caterham au Pôle Mécanique

IMG_0155

Les 17 et 18 Octobre 2015, les débats du challenge Caterham se sont clôturés à Alès. Un rendez-vous pris sur un circuit fraîchement rénové qui fait office de quartier général de toute l’équipe Caterham Compétition.

Les lauréats sont : Attia, Simon, Rossel et Guihard !

C’est à l’issue d’une saison bien remplie qui ne comptais pas moins de 9 meetings que Frédéric Attia a concrétisé en remportant ses premières courses, mais aussi le championnat ! Une véritable consécration pour le doc le plus rapide de l’ouest. Il a réussi à faire face à la régularité d’Alexandre Pinto, suivi de près par Jean-Philippe Gossiaux.

Chez les sexy-génaires, c’est Philippe Simon qui s’impose avec une fin de saison tonitruante ! L’homme n’a pas quitté les podiums depuis le Val de Vienne. Il se classe devant l’expérimenté Maurice Gouteyron et l’autre Gossiaux : Philippe. Retrouver père et fils sur la même marche du podium final, c’est aussi ça la magie Caterham.

Du coté des Roadsport, Léo Rossel termine en tête après un bras de fer continu avec Lucas Frayssinet. Léo est bien parti pour rouler sur les traces de son frère, que l’on retrouvera sans doute bientôt en WRC et qui est lui aussi issu de la formule Caterham. Une véritable histoire de famille. Sur la troisième marche, on retrouve Bruno Georgeon qui conforte sa place de favori malgré une jeune concurrence extrêmement rapide.

Enfin, Benoit Guihard est l’heureux vainqueur de la catégorie Academy. Nous en profitons pour rappeler que cette catégorie est dédiée aux pilotes totalement novice, ce qui leur permet d’acquérir une expérience inégalable pour s’imposer ensuite dans les catégories supérieures. Benoit nous a offert une saison impeccable, qu’il a gérée avec brio face à la fougue de son plus grand adversaire : Emilien Sanlaville. En troisième position, nous retrouvons Jacques Guillien, le Marseillais le plus sympathique des paddocks. Une place qu’il a obtenu grâce à sa régularité implacable et à sa progression tout au long de l’année.

En R300, la machine Attia est lancée !

Finale Ales 2015 Trophée CATERHAM 1Il en aura fallu du temps à Fred Attia, véritable mascotte du Challenge Caterham. Mais aujourd’hui, c’est fait, il est bien le plus rapide et ne compte pas s’arrêter là. Décomplexé depuis le Val de Vienne, Attia est désormais LA machine à gagner. Il nous l’a confirmé à Alès et pourtant, ce n’était pas gagné. Dès les premières qualifications, c’est le lauréat Caterham Academy 2014 qui a étonné son monde. En effet, Laurent Waisler signe le meilleur temps sur le sec avec 1.20.579. Une belle performance sur ce nouveau tracé. Alexis Gronier lui emboite le pas pour 15 millièmes alors que Fred n’est « qu’à » 135 millièmes de Waisler ! Vous avez dit serré ? Devant 6 pilotes sont dans la même seconde avec Boris Bazalgette qui réalise une belle performance pour sa première course sur circuit. Philippe Simon et Jérôme Heinis complètent ce top 6.

Première course et sans surprise, Laurent Waisler s’élance et maintient sa position de leader. Mais derrière, Alexis Gronier, Fred Attia et Boris Bazalgette restent dans un peloton compact. Rapidement, Attia prend l’ascendant sur Gronier et entame sa remontée sur Waisler qui commençait à creuser l’écart. Boris Bazalgette a tenu le rythme avant de prendre la sage décision de s’assurer de sa 4ème place. Devant, Waisler baisse de rythme suite à un problème de boite de vitesse. Il n’en faudra pas tant pour qu’Attia prenne le commandement et qu’Alexis tente des dépassements. Le damier tombe et Attia passera la ligne le premier devant Waisler, Gronier et Bazalgette. Julien Gorse s’empare de la 5e place alors qu’il était en bagarre avec Jean-Philippe Gossiaux. Chez les sexy’s, Philippe Simon s’impose devant Jean Paul Gobba qui renoue avec les podiums et Claude Boueix juste dans sa roue.

La seconde qualification se fera sous la pluie histoire de changer les habitudes. Attia, impérial, sera le premier à passer sous la barre des 1.29 et signera la pole en 1.28.607. Seul Julien Gorse est parvenu à se glisser sous ce repère fatidique, il sera donc son voisin de ligne. Ensuite, Jean Philippe Gossiaux, Alexandre Pinto, Boris Bazalgette et Jean Paul Gobba se tiennent en 2 dixièmes, alors qu’Alexis Gronier sera le dernier à être dans la même seconde qu’Attia. Une qualification humide qui laisse présager une seconde course endiablée.

Les feux rouges s’éteignent et la pluie est toujours au rendez-vous de cette seconde course. Au départ, si l’on aperçoit Attia s’extirper en tête de peloton, derrière, c’est le flou. Les gerbes d’eau expulsées par les pilotes laissent imaginer une visibilité quasi inexistante subies par les concurrents. Julien Gorse en a d’ailleurs fait les frais. Malgré sa place en première ligne, le pilote de la N°18 a fait le choix de conserver une visière teintée. Une erreur qu’il paiera cher, puisqu’il ne terminera qu’à la 8e position. Derrière Attia, c’est entre Gronier, Waisler et Bazalgette que ça va se jouer. Ce dernier, au volant de la Caterham N°7 aux couleurs de Didier Racing étonne son monde. En effet, le jeune pilote issu du rallye effectue une grosse remontée au point de montrer ses roues au leader dans les derniers tours. Il terminera à 3 dixièmes d’Attia alors que Laurent Waisler remontait en fin de course. Il signera d’ailleurs le meilleur tour en course au tour 13. Mais ça ne suffira pas, Laurent termine 3e juste devant Alexis Gronier et Alexandre Pinto. Jean Paul Gobba termine 5e et premier sexy’s devant Philippe Gossiaux et Philippe Simon.

Rossel en tête, Marcoux à l’attaque !

Sur le sec comme sur le mouillé, Léo Rossel se montre impérial et creuse les écarts. Mais derrière, Bruno Georgeon n’est jamais loin tout comme Arnaud Marcoux qui a franchi un cap ce week-end à Alès. Rémy Sauget, toujours bien placé et surtout Pierre-André Nicolas qui est de retour sur le Pôle Mécanique.

Tout comme en R300, la première course Academy / Roadsport se déroule sur le sec. Et pourtant, dès le premier tour, une collision entre Emilien Sanlaville et Pierre Jean Reypin impose la sortie du Safety Car à la suite de laquelle le directeur de course décide de faire un second départ. Il reste donc 8 tours à courir pour les pilotes. Pas de quoi inquiéter Léo Rossel qui s’échappe une nouvelle fois en nous faisant une démonstration de pilotage. Derrière, c’est très serré entre Bruno Georgeon qui conserve sa seconde position pour une demi seconde devant Arnaud Marcoux. Un premier podium bien mérité pour Arnaud Marcoux qui ne cesse de progresser pour sa première saison en Roadsport. Issu de la Caterham Academy, Arnaud Marcoux rejoint les académiciens 2014 qui ont réalisé des podiums en Roadsport cette année. Il devient le troisième après Lucas Frayssinet et Arnaud Mignatelli.

En course 2, la pluie toujours, avec un nouvel envol de Léo Rossel qui surclasse littéralement ses petits camarades. Juste derrière, Arnaud Marcoux, bien qualifié conserve sa seconde place sans sourciller et signe ainsi son deuxième podium de la saison. Un circuit technique, des conditions climatiques défavorables : des conditions qui conviennent bien à Arnaud. En troisième place nous retrouvons Rémi Sauget qui est un habitué des podiums. Il est juste devant Pierre-André Nicolas en constante progression. Le plus jeune pilote du plateau échoue au pied du podium mais se paie le luxe de signer le deuxième meilleur tour en course à tout juste 1 dixième de Léo Rossel. Une véritable performance qui en dit long sur les capacités de ce pilote en devenir.

Chez les filles, ce sera une nouvelle fois un coup toi, un coup moi entre Géraldine Gaudy et Laura Chatelain. Sur le sec, c’est Géraldine qui s’impose en terminant 9e alors que Laura la talonne à la 1àe place. Sur le mouillé, Laura se montre plus à l’aise en signant une belle 8e place, tandis que Géraldine se positionne 13e.

Benoit Guihard et François Jaffredo ne se quittent plus en Academy.

Titré par anticipation suite à l’abandon d’Emilien Sanlaville, Benoit Guihard a trouvé un autre adversaire en la personne de François Jaffredo. Le Varois a pris la saison en cours et se montre désormais aux avant-postes. Un apprentissage accéléré qui le propulse à l’aspiration de Benoit Guihard. Lors des 2 courses, ils n’auront cessé de se dépasser pour arracher la première place. Au final, Jaffredo remporte la première et Guihard la seconde. Une belle progression de la part des deux pilotes et une rivalité amicale qui devrait se régler l’année prochaine en Roadsport. En terminant 9e et 10e de la seconde course, laissant 6 Roadsport derrière eux, les deux académiciens vont nous offrir de belles courses l’année prochaine. Derrière, Stéphane Brun complète le podium par deux fois juste devant Jacques Guillien.

En attendant la rentrée des classes des Academy et le passage en Roadsport pour les diplômés 2015, tous les concurrents du Challenge Caterham se retrouveront pour la traditionnelle endurance de fin d’année qui se déroulera au mois de Novembre sur le magnifique circuit de Catalunya à Barcelone.

Les commentaires sont désactivés.