HISTORIC TOUR au LEDENON : Belle et Boissy champions de France

HISTORIC_TOUR_LEDENON_2015_1

HISTORIC_TOUR_LEDENON_2015_2Le Championnat de France Historique des Circuits a rendu son verdict ce dimanche à Lédenon. Par leur brio, François Belle et Claude Boissy partagent l’honneur d’en inaugurer le palmarès.

CHAMPIONS !

EN MONOPLACES/PROTOS : Agé de 37 ans et engagé en compétition depuis seulement cinq ans, François Belle remporte le championnat Monoplaces/Protos à la faveur de ses multiples victoires dans le Challenge Formula Ford Historic. «En arrivant à Lédenon, j’avais le titre en poche dans le challenge, il me restait à remporter le championnat de France. Et je savais qu’il me fallait absolument gagner pour cela », résume le Drômois du team local Palmyr, qui sera resté invaincu tout au long du week-end.

EN GT/BERLINES : Personnage oh combien attachant, dont la gouaille est indissociable des paddocks des circuits français depuis plus de 45 ans, Claude Boissy inaugure le palmarès du nouveau Championnat de France. Un titre de plus dans une carrière qui en compte déjà plus d’un. « C’est une belle satisfaction, il fallait y croire jusqu’au bout. Et je suis fière d’avoir remporté ce championnat sans jamais rien lâché, sans même gérer ces dernières courses », glisse le Parisien, que beaucoup pensaient perdu pour le sport automobile après son grave accident de la route de l’automne 2013. Un épisode qui apporte une valeur supplémentaire à son retour victorieux de cette année.

LES PILOTES TITRES DANS LES TROPHEES

Hormis pour le Trophée Saloon Car, cet Historic Tour de Lédenon marquait l’épilogue de tous les trophées et challenges historiques. Figurent ainsi au palmarès 2015 : Nelson Lukes (F3 Classic), Lionel Robert (Formule Renault Classic), Hugo Carini (Formule Ford Kent), François Belle (Formule Ford Historic), Claude Boissy (GT/Tourisme Asavé), Claude Rucheton (Trophée Lotus), Laurent Majou (Maxi 1000), Benoît Romac (GT Classic) et Pierre-François Clot (HTCC Groupe 1).

LE FILM DE LA JOURNEE EN MONOPLACES/SPORTS-PROTOS

SportProtosCup (courses 1 et 2)

Partants : 19 – Le top 5 : 1.Dougnac (Epsilon Alfa) ; 2.Guermonprez (Grac MT14 JRD) ; 3.Reby (G Meca Alfa); 4.Richard (Tiga SC81) ; 5.Sproul (Crosslé 9S), etc. Course 2: 1.Guermonprez ; 2.Merlin (G Meca Alfa) ; 3.Delprat (Tiga SC81) ; 4.Landrin (ARC MF12) ; 5.Lemoine (ACL), etc.

En 2 mots : Pour la der de la nouvelle SportProtosCup, la course du matin a d’abord mis en évidence le joli coup de volant de Francis Dougnac et l’efficacité de son ancienne barquette de la Coupe Alfa. Battu, Jean-Michel Guermonprez a ensuite profité de son absence en course 2 pour lui succéder aux commandes de sa Grac MT14, toujours motorisée par un précieux JRD de l’époque Coupe Simca. Patrick Merlin et Hervé Reby, associés sur le même proto G Meca décrochent deux podiums, alors qu’avec un bilan à peine inférieur, Bernard Richard et Gérard Delprat réalisent également un joli tir groupé avec leur Tiga de Sport2000. Enfin, Yves Riffiod et Gilles Landrin offrent deux victoires de Classe A au camp des ARC.

Trophée F3 Classic (course 2)

Partants : 15 (34 avec les FR) – Le top 5 : 1.Lukes (Martini MK39) ; 2.Leone (March 783) ; 3.Lajoux (Chevron B43) ; 4.Martin (Martini MK39) ; 5.Eynard Machet (Martini MK31), etc.

En 2 mots : De retour dans le trophée pour cet ultime meeting 2015, le multiple champion italien de la discipline Valerio Leone n’a rien pu faire pour endiguer une nouvelle échappée de Nelson Lukes, décidemment imprenable. A l’image de la course de la veille, le Monégasque Fred Lajoux complète le podium, s’assurant du même coup de la 2ème finale du trophée derrière le jeune Marseillais.

Trophée Formule Renault Classic (course 2)

Partants : 19 (34 avec les F3) – Le top 5 : 1.Robert (Martini MK44) ; 2.Châteaux (Martini MK38) ; 3.Porte (Martini MK51) ; 4.Auvray (Martini MK65) ; 5.Lemasson (Martini), etc.

En 2 mots : Couronné depuis la course de la veille, Lionel Robert a laissé un court moment Matthieu Châteaux lui voler la vedette en début de course avant de retrouver sa place favorite en tête des « FR ». Le duo Robert / Châteaux signe ainsi un nouveau doublé, tandis que Fabrice Porte, bien revenu, arrache la 3ème place dans l’avant dernier tour aux dépens de Thierry Auvray, inversant ainsi l’ordre de la veille.

Challenge Formula Ford Historic (course 2)

Partants : 21 – Le top 5 : 1.Belle (Lola T540) ; 2.Genecand (Crosslé 30F) ; 3.Girardet (Lola T200) ; 4.Colombat (Van Diemen RF80) ; 5.Fabre (Crosslé 32F), etc.

En 2 mots : Total contrôle ! Comme la veille, François Belle n’a laissé aucun espoir à ses camarades de la Formula Ford Historic, en dominant la course de bout en bout. Comme en course 1, les Suisses Gislain Genecand et Alain Girardet ont pourtant déployé tout leur art du pilotage pour essayer de le mettre en difficulté. Assuré de remporter le challenge en arrivant à Lédenon, François Belle y décroche un second graal : le titre de champion de France !

LE FILM DE LA JOURNEE EN GT/BERLINES

HTCC Groupe 1 (courses 1 et 2)

Partants : 32 – Le top 5 : Course 1 : 1.Clot (Escort RS2000) ; 2.Gosset (BMW 530 iUS) ; 3.Truffier (BMW 530iUS) ; 4.Gruau (Vauxhall Magnum) ; 5.Josquin (Rallye 3), etc. Course 2 : 1.Clot ; 2.Gruau ; 3.Truffier ; 4.Gosset ; 5.Mora (Escort RS2000), etc.

En 2 mots : Impérial sur ce tracé tourmenté et vallonné de Lédenon, Pierre-François Clot a conclu la saison d’HTCC Groupe 1 par deux victoires acquises de haute lutte. Le pilote de la Ford Escort RS2000 s’est d’abord imposé dans la course du matin devant Philippe Gosset (BMW 530iUS) et après avoir été longtemps menacé par Didier Gruau (Vauxhall Magnum), finalement stoppé dans son élan par un Drive-through. Il s’est chargé ensuite de récidiver l’après-midi devant le même Gruau et Philippe Truffier (BMW 530 iUS), en pleine bagarre jusqu’à l’arrivée. Dans les deux cas, Jean-Louis D’Esparbes s’impose en Coupe Antho 505, tandis que la catégorie Pro-Série a successivement récompensé Laurent Dallet (BMW 635) et Franck Cabarrou (BMW 323i).

Trophée Maxi 1000 (courses 1 et 2)

Partants : 28 – Le top 5 : Course 1 : 1.Majou (Cooper) ; 2.Besson (Alpine A110) ; 3.E.Thiéfain (Cooper) ; 4.Gandini (Cooper) ; 5.Hardtop (Cooper), etc. Course 2 : 1.Majou ; 2.Besson ; 3.Gandini ; 4.Fornage (Cooper) ; 5.Calas (Austin 1275 GT), etc.

En 2 mots : En Maxi 1000, Laurent Majou restera le héros du jour et… de la saison. Resté invaincu dans les deux courses du jour, le pilote de la Cooper S ajoute son nom au palmarès du trophée. Dominateur le matin devant Jean-François Besson et le tout jeune (16 ans) Enzo Thiéfain, le nouveau champion a été plus sérieusement accroché par le pilote de l’Alpine en course 2, au point d’échanger sa position de leader avec lui à plusieurs reprises. Et, finalement, tout s’est décidé dans le dernier tour pour une petite seconde !

Trophée Lotus (courses 1 et 2)

Partants : 18 – Le top 5 : 1.Jacquet ; 2.Delhaye ; 3.Cazalot ; 4.Billeres ; 5.Rucheton (tous sur Lotus Seven), etc. Course 2 : 1.Jacquet ; 2.Billeres ; 3.Delhaye ; 4.Cazalot ; 5.Huret (idem), etc.

En 2 mots : Xavier Jacquet réalise le doublé en ce dimanche où tout lui a réussi… Enfin presque, puisque le titre lui échappe au profit de Claude Rucheton, déjà vainqueur du Trophée Lotus en 1999. Le pilote de Thonon-les-Bains s’est d’abord imposé dans la course du matin devant Anthony Delhaye et Florent Cazalot, après que l’auteur de la pole, Jean-Jacques Billeres, a perdu gros en calant sur la grille de départ. Superbement revenu dans la course de l’après-midi, ce dernier est resté menaçant pour  Xavier Jacquet jusqu’à l’arrivée. Dans les deux courses, Philippe Koenig s’est montré le plus rapide des possesseurs de Caterham.

Trophée GT Classic (course 2)

Partants : 16 – Le top 5 : 1.Morel (Viper GTS-R) ; 2.Sabatier (Porsche 964 RSR) ; 3.Bourguignon (BMW Z3 V8) ; 4.Torres-Doris (Porsche 964 RS) ; 5.Faurie (Porsche 964 RS), etc.

En 2 mots : Hors de portée de ses rivaux à bord de sa Viper GTS-R, Franck Morel s’impose à nouveau en solitaire. Derrière lui, en l’absence de Benoit Romac, Laurent Sabatier hisse sa Porsche 964 à la 2ème place après s’être défait de la BMW Z3 de Patrick Bourguignon. 4ème, Cédric Torres-Doris remporte la catégorie GTC3, à l’instar de Laurent Poirier (Porsche 968) en GTC4.

Trophée Saloon Car (course 2)

Partants : 24 – Le top 5 : 1.Derognat (BMW 323i) ; 2.Terriou (Porsche 911 RS) ; 3.Drouilleau (Alfa GTV6) ; 5.Delannoy (Porsche 964) ; 4.Delavault (Caterham) , etc.

En 2 mots : Alain Derognat, déjà le plus rapide en course 1, a de nouveau dicté sa loi à Christophe Terriou, qui concède une dizaine de secondes sur la ligne d’arrivée mais n’en réalise pas moins une excellente opération dans le cadre du Trophée Saloon Car. Lequel trophée s’achèvera à la fin du mois sur le circuit du Nürburgring. Lui aussi en course pour le titre 2015, Vincent Drouilleau complète à nouveau le podium à bord de son Alfa GTV6.

Challenge GT/Tourisme Asavé (course 2)

Partants : 18 – Le top 5 : 1.Boissy (Ford Escort RS) ; 2.Cruvelier (Porsche 911 2,8L) ; 3. Gaubert (Porsche 911 2,8L) ; 4.Groppi (Porsche 911 3L) ; 5.Vacher (lotus Elan), etc.

En 2 mots : Dans un parfait remake de la veille, les quatre pilotes les plus en vue du week-end ne se sont guère quittés durant les 25 mn d’une course menée de bout en bout par Claude Boissy. Didier Cruvelier termine néanmoins sur ses talons, à seulement 6/10 de seconde, en l’ayant inquiété jusqu’au bout. Ghislain Gaubert est à moins de dix secondes, alors que Jean-Louis Deglise évoluait dans le tiercé de tête avant de quitter la course. A la faveur de cette ultime victoire, Claude Boissy remporte le Challenge GT/Tourisme de l’Asavé et le titre de champion de France !

LE PLATEAU INVITE

Legends Cars Cup (endurance)

Partants : 39 – Le top 3 : Course A : 1.Vignjevic ; 2.Choquet ; 3.Detry, etc. Course B : 1.Choquet ; 2.Geltrude ; 3.Watteyne, etc. Endurance : 1.Vignjevic ; 2.Chaudet ; Chiffre, etc.

En 2 mots : Au terme des 40 mn de course, Mané Vignjevic remporte cette endurance, qu’Arnaud Choquet a menée durant le premier quart d’heure. Finalement relégué à la 5ème place, ce dernier n’en devient pas moins le nouveau lauréat de la Legends Cars Cup.

Résultats en direct sur www.historictour.fr. L’info continue sur Facebook (Historic Tour), Twitter (@HistoricTour15), www.dailymotion.com/historictour

 

 

Les commentaires sont désactivés.