Cyrille Frantz, MONT-DORE 2015 : Un résultat prometteur pour la suite

Affronter un monument tel que le Mont-Dore avec une voiture équipée de nouveaux amortisseurs, tel était le défi que s’était lancé Cyrille Frantz sur l’épreuve auvergnate. Un défi relevé avec succès, puisque les soucis de comportement de sa Norma M20FC sur les parties bosselées se sont considérablement estompés, et qu’avec des réglages de suspension qui n’ont pu être peaufinés, Cyrille améliore ses chronos de la dernière édition.

« On savait pertinemment qu’abordait une course avec de nouveaux amortisseurs, sans avoir fait d’essais au préalable, n’allait pas nous faciliter la tâche », reconnait Cyrille. « La pluie qui a perturbé les débats tout au long de la journée de samedi a compliqué un peu plus notre travail, puisque nous n’avons pas été en mesure de régler les amortisseurs pour le sec. »

C’est donc dimanche, sur la première montée de course, que Cyrille allait enfin savoir si, en apportant un changement aussi radical à sa voiture, il avait fait le bon choix. Un chrono en 2’24’’681, proche de sa meilleure performance de l’an dernier, allait rapidement le rassurer : « D’autant que sur cette première manche, j’ai fait preuve de prudence parce que je ne savais pas vraiment comment allait se comporter la Norma », explique Cyrille. « J’ai rapidement pris conscience que nous n’étions pas trop mal, ce qui évidemment n’incite pas à apporter de gros changements dans les réglages. La deuxième montée nous a permis de découvrir quelques imperfections, que nous avons pu rectifier lors de l’ultime manche. »

C’est quasiment à une séance d’essais grandeur nature que s’est livré le pilote d’Ornans durant tout le week-end, et dans ces conditions, placer sa Norma au quatrième rang, est un excellent résultat : « Nous ne pouvons être que satisfaits de la performance », avoue le Franc-comtois. « Cette première épreuve avec la voiture équipée des nouveaux amortisseurs nous a permis de percevoir un gros potentiel. Ce que je retiens avant tout, c’est que l’an dernier, avec des pneus neufs, j’ai signé un chrono en 2’24’’0. Cette année, avec de nouveaux amortisseurs et des pneus usagés, je parviens à accrocher un temps en 2’22’’6. »

En partant dans une nouvelle voie en matière de suspension, Cyrille a fait un pari que l’on peut considérer comme osé, mais qui pourrait, à terme, s’avérer payant : « Nous n’en sommes qu’au début du développement de nos amortisseurs. Aujourd’hui, nous sommes certainement moins performants dans certains secteurs, mais les soucis que je rencontrais sur les parties bosselées ont disparu. J’ai vraiment le sentiment que la voiture est métamorphosée », poursuit Cyrille. « Nous allons maintenant devoir travailler pour améliorer le comportement de la voiture sur les secteurs où nous sommes encore en retrait. »

Avant de se rendre à Chamrousse, onzième et avant dernière manche du Championnat de France de la Montagne, Cyrille Frantz va tout mettre en oeuvre pour peaufiner les réglages de sa Norma, et se présenter au départ de l’épreuve alpine avec une voiture en constante amélioration… A suivre !

Aucun commentaire pour l'instant

Leave a Reply

*