La France bien représentée en Clio R3T Alps Trophy – Interviews

Alors que le Rally del Ticino, la manche la plus au sud du Clio R3T Alps Trophy n’a pas rebuté les deux équipages français inscrits dans la série. Ils seront au départ du rallye à la fin de cette semaine avec la ferme intention de mettre les bâtons dans les roues du leader incontestable et incontesté Michaël Burri. Avant de prendre la direction de Lugano, les deux pilotes Jean-Pierre Gatti et Olivier Courtois, ainsi que le responsable du trophée Brice Zufferey ont répondu aux questions d’inforallye.ch. Impressions.

Jean-Pierre Gatti

Comment se passe votre première expérience en Suisse après les 2 premières manches de l’Alps Trophy ?

Très bien ! Il y a une superbe organisation au niveau du trophée, les autres concurrents sont sportifs et il y a beaucoup de fair-play entre nous même si, une fois le départ donné, c’est chacun pour soi !

L’ambiance au parc est une vraie réussite grâce au savoir faire et à l’implication de Brice Zufferey qui nous organise des barbecues et cafés-croissants de convivialité qui sont particulièrement appréciés. C’est tout simplement génial !

Je n’avais encore jamais connu une telle ambiance dans un challenge !

Un grand bravo à Brice et un très grand merci pour ces moments forts qui deviennent des vraies tranches de vie à croquer à pleines dents !

Le niveau, notamment celui de Michaël Burri, est élevé. C’est dur pour vous de vous aligner à ses performances ?

Le niveau de Mickaël est bon mais je pense qu’il n’est pas intouchable malgré les apparences. Je pense même qu’Olivier Courtois doit avoir un niveau supérieur s’il ne tape pas sous les tunnels (de l’Hongrin lors du Chablais, ndlr)…

Pour ma part, jusque là je n’ai jamais réussi à trouver les bons réglages pour ma voiture, ce qui explique mon décalage avec mes amis du Trophée Clio, mais j’ai le sentiment que ça vient…

La prochaine manche est sous forme de rallye-sprint avec moins de 50 kilomètres au programme. Il faudra être à l’attaque dès les premiers tours de roue. Ca ne vous fait pas trop peur ?

Non, je n’ai aucune pression compte tenu de mes résultats antérieurs. J’ai l’habitude de rouler à ma main et de faire ce que je peux faire avec la voiture dont je dispose. Je vais rouler comme d’habitude et nous verrons bien !

La Clio R3T, un bon choix pour la compétition à l’heure actuelle selon vous ?

La voiture est bien née, les moteurs RDM sont fiables et très coupleux et les pilotes acquéreurs ou les loueurs ne s’y trompent pas puisque tant dans les challenges en France, Suisse ou Italie, les compétiteurs en tête ont tous choisi de rouler avec un moteur assemblé et peaufiné chez RDM. Les révisions tous les 4.000 km de chronos, annoncées par Renault Sport, rendent cette voiture intéressante en coût au km. Le challenge Alps est bien doté en plus… Une fois passé l’investissement de base, il y a tout pour rendre un équipage heureux !

Olivier Courtois

Pourquoi avoir choisi de tenter votre chance en R3T Alps Trophy ?

Cela permet de faire de nouveaux rallyes et de se mesurer à voiture égale.

Comment pourriez-vous qualifier l’ambiance générale du trophée après les 2 premières manches sur sol helvétique ?

Très bonne entente avec tout le monde

Quel sera votre objectif au Tessin, sur un rallye-sprint, après votre abandon sur les routes du Chablais ?

Finir le mieux possible et prendre du plaisir derrière le volant

En quelques mots, qu’est-ce que vous pensez de la Clio R3T… à la hanteur de vos espérances ?

C’est une très bonne voiture avec un gros potentiel dans le groupe R, ce qui répond à mes attentes

Brice Zufferey

Brice, au-delà de ta place d’organisateur du Clio R3T Alps Trophy, tu as également pu rouler avec cette Clio R3T lors du Rallye d’Antibes en voiture 0. Qu’est-ce que tu peux en dire ?

Si on en revient au trophée lui-même, il est à la hauteur de tes espérances d’organisateur ?

Oui et non ! Oui car les équipages qui nous ont fait confiance et qui ont saisi l’opportunité évoluent à un bon niveau et dans une ambiance exceptionnellement conviviale même si l’enjeu est élevé. Par contre je suis un peu déçu qu’il n’y ait pas plus de pilotes suisse engagés. Je comprends évidemment que les budgets ne sont pas faciles à trouver et que la Clio R3T n’a pas été proposée à l’essai avant saison aux pilotes qui auraient pu être intéressés. Toutefois il est compliqué d’avoir l’engagement d’un constructeur dans notre pays et j’aurai espéré deux ou trois participants de plus. Aujourd’hui nous proposons un trophée avec une dotation qui est finalement versée intégralement en espèces. Le vainqueur touche 3’000.- Euros par rallye et 6’000.- Euros au RIV. A cela s’ajoute 8 pneus + 50 litres d’essence compétition par manche. C’est une belle dotation qui apporte un complément non négligeable de budget aux pilotes classés. J’espère que quelques pilotes nous rejoindront pour les deux dernières manches de la saison qui seront les magnifiques Rallye Mt-Blanc Morzine et Rallye International du Valais. Les inscriptions sont possibles tout au long de la saison, même pour participer à une seule épreuve. Infos et formulaire d’engagement sont disponibles sur www.clior3.com. Les pilotes intéressés peuvent également me contacter.

A qui est destiné ce trophée Clio R3T ?

A tous les équipages désireux de se confronter à voitures égales, quelles que soient leur nationalité, au volant d’une Clio R3T performante et dans une ambiance qui allie rigueur, bonne humeur. On peut être sérieux sans se prendre au sérieux, c’est, je crois, ce qui résume le mieux notre série !

Est-ce qu’on sait d’ores et déjà si le trophée sera reconduit en 2016 ?

Très probablement mais il est trop tôt pour le confirmer à 100%. Ce qui est sûr c’est que des aménagements vont être apportés pour le rendre plus attractif encore.

Aucun commentaire pour l'instant

Leave a Reply

*