CHAZEL : Rouergue et TTE à Dijon au programme

CHAMPIONNAT DE FRANCE – 5e MANCHE : CHAZEL AU ROUERGUE

Pour sa 41e édition, le Rallye du Rouergue Midi-Pyrénées va se concentrer sur deux jours, dans une optique de réduction des coûts pour les concurrents. Cinquième manche du Championnat de France des Rallyes “Asphalte”, l’épreuve verra certaines de ces spéciales allongées (Campouriez le vendredi et Moyrazès le samedi). De quoi offrir à tous les pilotes, et a fortiori aux pilotes du Team Chazel by Gt2i Marc de Passorio, un terrain de jeu des plus disputé !

Laurin : “On va découvrir !”

Retour en Championnat de France pour Gérard Laurin et sa Clio R3 Maxi. “Je n’ai pas couru en Championnat de France depuis le Var, fin novembre 2013, que j’avais fait avec Jérôme, mon fils. En 2014, pour l’instant, je me suis limité à des épreuves moins longues, comme le Grasse-Alpin, le Haute-Provence, la Sainte-Baume ou le Viganais. Après ce dernier, la voiture est rentrée dans les ateliers de Renaud, à Saint-Hippolyte, pour une révision complète. Sur ce plan là, pas de problème ! Après, le Rouergue, et bien on va découvrir. Je n’ai jamais fait cette épreuve, rapide de réputation mais avec aussi du serré et du piégeux… Avec Jérôme, pas d’objectif précis : on veut se faire plaisir, faire le mieux possible, et puis essayer de marquer quelques points pour le Team au classement du Championnat !”

Verry : “Je suis en confiance …”

Vanessa Verry retrouve avec enthousiasme sa Twingo R2 Evo pour le Rouergue. “C’est vrai que je lui ai fait des infidélités… Je n’ai pas fait l’Antibes, pour des raisons budgétaires, d’éloignement et de disponibilité, et pour rester dans le coup, j’ai fait deux rallyes plutôt vers chez moi avec ma petite 106, qui est aux antipodes de la Twingo R2 Evo. J’ai hâte de la retrouver… D’autant que grâce à l’équipe et à Fabrice Morel, j’ai enfin trouvé la bonne position de conduite ! C’est certainement l’une des raisons majeures qui faisaient que je me sentais mal dans la voiture. Je vais faire le shakedown pour la reprendre bien en main, mais déjà, et c’est important, je suis en confiance. Il est clair que je souffre encore beaucoup du manque d’expérience en Championnat de France, mais tout ne se fait pas en un jour. Je manque aussi de préparation, sur tous les plans, mais celle-ci est difficile à mettre en oeuvre par manque de temps. Je vais donc découvrir le Rouergue, rallye qui a une belle réputation, et rouler le mieux possible… Après c’est la course, et l’essentiel est que la motivation est là !”

Morel : “Se battre pour le Groupe N …”

Fabrice Morel, c’est une longue histoire d’amitié avec Renaud Chazel… Ils partagent tous les deux la même passion, avec des activités différentes. Fabrice préside aux destinées de l’école de pilotage d’Alès, PPAC. Aussi, prendre le départ du Rouergue avec sa Mitsu Evo 9 et le Team Chazel, c’est presque une obligation ! “Ça sera ma deuxième participation. On a fait le Rouergue l’an passé et on a découvert un très beau rallye, où on a été très bien accueillis, et en plus la date tombe bien dans le calendrier. Donc on avait dit “on reviendra !” Et c’est ce que l’on fait. Toujours avec Renaud Chazel bien entendu, avec qui j’ai des liens d’amitiés très forts. J’ai déjà un peu roulé hors Championnat de France avec la Mitsu cette année, et ça se passe plutôt bien (Fabrice Morel a remporté le Rallye du Gard, NDLR). Donc on va se placer au mieux et se battre pour le Groupe N.. Dans ce groupe, ce sont toujours les mêmes gros clients… donc ce n’est jamais simple !”

CHAZEL EN TTE : Deux voitures au meeting de Dijon…


Dijon-Prenois, c’est un circuit mythique qui a été le cadre de nombreux événements qui font partie de l’histoire du Sport Automobile. Les 12 et 13 juillet prochains, le circuit accueillera un meeting du Trophée Tourisme Endurance, où Chazel Technologie Course alignera deux voitures, la Leon Supercopa et la Clio Cup… De belles bagarres en perspective !

Au volant de la Seat Leon Supercopa, Benjamin Tastu, qui a réalisé en course le deuxième meilleur temps à Lédenon, voici quelques semaines. “Je suis un transfuge du rallye. Le rallye, c’est trop de temps, je ne peux plus. Le circuit, ça te prend juste le week-end, tu es en famille et avec l’équipe. C’est beaucoup plus convivial et pratique. Lédenon était ma première course en circuit, et ça m’a donné envie de venir à Dijon. Le concept TTE est bon : c’est le meilleur rapport qualité prix performances plaisir et emploi du temps ! Et tous les ans, ce sont les mêmes circuits… Pratique. A Dijon, on va viser l’arrivée, le meilleur résultat possible… et se régaler !” Benjamin aura comme partenaire Eric Balondrade, qui n’est pas un novice “Pourquoi cette course de TTE à Dijon ? Parce que, tu le sais, je suis un passionné de course auto, et que dès que je peux sauter dans un baquet, je ne m’en prive pas. Pourquoi la Seat Leon Supercopa ? Parce que la majorité des épreuves que j’ai faites en circuit l’ont été sur des Clio Cup, et que je voulais essayer autre chose. Pourquoi l’équipe Chazel ? Parce que Renaud est un ami, et que maintenant qu’il prépare des voitures en circuit… Donc à Dijon, on va essayer de faire quelque chose !” Troisième compère à partager le volant, Fabien Michal, qui pilotait l’an dernier une DS3 R3 en Championnat de France et qui lui aussi vient du rallye…

Deux pilotes seulement sur la Clio Cup, mais deux pilotes Suisses de qualité  : Xavier Tornay, rallyman, sera l’un des deux, et il sera épaulé par David Garcia, également pilote de rallye. “En 2013, j’ai participé au Rallye du Valais avec une Twingo R2 Evo de chez Chazel. C’est une très bonne équipe, aussi pour cette course circuit à Dijon, j’ai décidé de les rejoindre. Ça fait un moment que je voulais faire une course en circuit, et plutôt de l’endurance pour rouler plus longtemps. Et puis les courses d’endurance sont en principe moins enragées que les “coupes”. C’est ma première expérience en circuit. Heureusement, je partage le volant avec Xavier Tornay, qui lui a fait pendant deux ans le Championnat Saxo. Il va être mon puits de science et ma source de conseils (rires). On n’a pas d’objectif précis, hormis se qualifier, mais ça, ça devrait le faire. Après ? découvrir la discipline et se faire plaisir !”

Propos recueillis par Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE
Photos : © GraficLand – DR – Vénusphotos – Airmil – “Alec” Chazel –


0 Responses to "CHAZEL : Rouergue et TTE à Dijon au programme"

  1. Mathew dit :

    .

    ñýíêñ çà èíôó….

  2. Chris dit :

    .

    спасибо за инфу!!…

  3. Don dit :

    .

    сэнкс за инфу….

  4. stanley dit :

    .

    благодарен!…

  5. Gilbert dit :

    .

    tnx for info!…

Leave a Reply

*