Championnat de France des Rallyes, Critérium des Cévennes : CHAZEL JOUE DANS SON JARDIN

Cinquante-sixième du nom, le Critérium des Cévennes se déroule cette année quasiment chez Chazel Technologie Course. C’est en effet à Saint-Hyppolyte-du-Fort que se tiendra le parc d’assistance, à quelques dizaines de mètres des ateliers de Renaud. C’est donc de Saint-Hyppolyte que s’élanceront les concurrents pour en découdre sur les douzes épreuves spéciales de l’épreuve, qui représentent 195.76 km d’épreuves chronométrées très préciséments, pour un total de 816.25 km. Normal donc que Chazel Technologie Course soit particulièrement bien représenté cette année encore !


Janel : “Je suis optimiste…”


Pascal Janel aligne sa magnifique 207 S2000 pour la troisième fois seulement sur une épreuve. “J’ai déjà fait deux courses dans la Ligue, le Cigalois et les Maquisards, qui se sont particulièrement bien déroulées pour une prise en main de la voiture, avec des résultats prometteurs et encourageants à la clé. Cela n’empêche, je vais rester jusqu’à la fin de saison dans l’optique d’apprentissage de l’auto, y compris lors de ces Cévennes. Je suis actuellement en tête de la Ligue et de l’ASA, et même si on aimerait faire ici un vrai résultat, il faut que j’assure pour marquer des points et conforter mon classement. Mais je suis assez optimiste. La C2S1600 a été un formidable tremplin pour arriver à la 207, qui est plus facile, moins radicale, moins exclusive. Je trouve la puissance mieux répartie et l’auto moins vive, moins compliquée. Même physiquement, c’est moins dur. Cette auto me convient bien. Et puis les Cévennes, c’est chez moi, je suis Viganais ! Là je cours devant ma famille, mes amis… c’est une grosse motivation. Peut-être trop grosse pour rester vraiment sage !”

Mathieu Sentis : “On va être sages… “


C’est une année plutôt noire pour Mathieu Sentis, sorti au Rouergue et au Mont-Blanc. Il s’aligne quand même au départ de ces Cévennes : “C’est pour le moins inattendu. C’est vrai qu’après notre sortie au Mont-Blanc, je pensais bien que notre saison était terminée. Si nous sommes au départ du Critérium des Cévennes, c’est vraiment grâce à Renaud qui a trouvé des solutions pour nous permettre de nous y aligner. Je le remercie du fond du coeur, vraiment. Tout comme je remercie Fred Auto, qui a amené sa pierre à l’édifice. Le Critérium, je ne l’ai jamais fait. J’ai regardé quelques vidéos et écouté quelques avis, je pense que ça va être un gros morceau. Mais on n’y va pas dans le même esprit que sur les autres courses. Je vais être en mode découverte, y aller calmement. Enfin, relativement (rires). Au Trophée, mathématiquement, il n’y a plus rien à faire, on ne connais pas le rallye, et en plus, faute de budget, on part sans pneus neufs. Les conditions n’étant pas idéales, on va être sages… et essayer d’être présents au Var, que l’on connait pour l’avoir déjà fait trois fois. Là on essayera de faire une vrai perf !”

Nicolas : “Changer mes mauvaises habitudes !”


Dorian Nicolas est aussi un régional de l’étape… Cette saison, il l’a principalement faite dans sa Ligue : “J’ai fait cinq rallyes dans la Ligue, avec du bon et du moins bon. Mais on reste sur deux bons résultats, et c’est de ceux-ci dont on va se souvenir. Les Cévennes, c’est chez moi, mais l’avantage reste limité. Pour preuve, je l’ai déjà fait trois fois sans jamais voir l’arrivée. Je crois qu’on ne peut jamais connaître les routes de la région par coeur. C’est très difficile à mémoriser, même pour un local… Mes trois précédentes participations, écourtées, m’ont quand même permis de le connaître un peu. C’est un rallye compliqué, surtout s’il fait humide. Les routes seront de toutes façons grasses. Et le rallye est long, avec en plus beaucoup de liaisons. Mais je suis confiant, on va se gérer et être à l’arrivée, à tout prix. Mais ça tient à coeur de faire un résultat aux Cévennes. Donc je vais essayer de changer mes mauvaises habitudes (rires). Il faut que je sois là, pour remercier les partenaires qui me suivent depuis des années, et aussi ma famille…”

Zazurca : “Avec mon père à droite ? Fabuleux !”


Pour son trentième anniversaire, Guillaume Zazurka s’offre et se fait offrir un cadeau sompteux : le Critérium des Cévennes au volant d’une Clio R3 Maxi Chazel. Cerise sur le gâteau aux bougies : c’est Papa qui copilote… “C’est un sacré cadeau. Un rallye comme les Cévennes, c’est quelque chose. Je l’ai déjà fait trois fois, mais mon expérience rallystique s’arrête là. Mes participations précédentes, c’était en 2008 (206 Volant), 2010 et l’an dernier (Saxo Challenge). Et à chaque fois j’ai vu l’arrivée. Là, c’est un petit défi personnel, car je change de catégorie de monture… Le résultat est secondaire. Ce que je veux, c’est me faire plaisir avec mon père, qui sera dans le baquet de droite. Et ça, c’est déjà fabuleux ! Mon père, Guilhem, a plus de 15 ans d’expérience en copilotage. Cette année il était avec Rouillard et il devait finir avec Nantet, et puis il s’est trouvé qu’à la date des Cévennes, il était libre. Le fait qu’on le fasse ensemble a boosté un peu le projet au niveau des partenaires, et on a trouvé le budget pour le faire avec la Clio Maxi.. Ça va être un grand moment !”

Bruni : “Je vise le Top 5 !”

Anthony Bruni nous vient en ligne directe de la Réunion, spécialement pour disputer ce Cévennes 2013 sur une Clio R3 Maxi de chez Chazel Technologie Course… “Ce sera ma troisième course en France. Je suis déjà venu à Dunkerque en 2009, puis en 2010 j’ai rejoint l’équipe Chazel et j’ai fait Biarritz, déjà avec une Clio. Les conditions avaient été dantesques, pluie, boue, mais j’ai bien aimé, car chez nous, à La Réunion, on n’a pas ces conditions là. Là-bas, je cours depuis plusieurs années sur une “4 roues” (Mitsu Evo 10, NDLR), mais je tenais absolument à revenir chez Chazel, où l’ambiance et le professionnalisme me plaisent, et j’ai de nouveau opté pour une Clio R3 Maxi. J’en profite pour remercier mes sponsors, qui me permettent cette escapade en Métropole. Je me suis déplacé avec tout mon team, le Team Bruni Sport, car l’équipe est jeune, 25 ans de moyenne d’âge, et elle va “s’imbiber” du savoir-faire Chazel. Cela va lui permettre de progresser encore, en terme d’assistance, de gestion de course et de stratégie… Moi, je suis venu aussi pour continuer à apprendre. J’ai de l’expérience, car je cours depuis 1998, et je fais à La Réunion les 6 rallyes tous les ans. Mais les conditions ici sont tellement différentes ! Apprendre, bien sûr, mais aussi me battre. Malgré la grosse concurrence, je vise le Top 5 !”


Il faudra aussi compter avec…


Fabrice Morel, le (célèbre) moniteur de pilotage, s’aligne avec une Mitsu Evo 9. Eric Rousset viendra défendre ses couleurs au volant d’une C4WRC, et l’on retrouvera aussi Gérard Laurin et sa magnifique Clio R3 Maxi blanche et verte. Toujours sur Clio, mais en N3, Aimé Védrines et Romain Guyot seront en lice, tandis que Jean Jouines et Florent Mante, eux, rouleront en Twingo R1.

Romain Salinas  Vainqueur de la Coupe de France des Rallyes Gr N


C’était son objectif 2013 : la finale de la Coupe de France des Rallyes, à Oyonnax… et la victoire ! “Depuis le début de l’année j’ai travaillé pour, mais il est parfois compliqué de concrétiser et d’atteindre le but que l’on s’est fixé. Oyonnax, ce fut une très belle finale. Le rallye s’est très bien passé. Je savais que ça serait dur. Très vite, j’ai découvert qu’il n’y avait pas de grip sur les routes, que ça serait particulièrement compliqué. Mais là, c’était le point d’orgue de la saison, on ne pouvait se permettre d’être sur la réserve. Donc on a tout lâché… En outre, les routes étaient particulièrement bien typées pour la Mégane RS N4. Pourtant le plateau en Groupe N était très riche, avec pas mal de quatre roues motrices et des “pointures”. Cette victoire, c’est une très grosse satisfaction. Je pense que mon expérience en Championnat de France m’a aussi beaucoup apporté. Je suis très content, car depuis trois ans, je me fixe un objectif annuel, et j’ai à chaque fois concrétisé… Le bonheur ! “

Propos recueillis par Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE
Photos : © GraficLand – DR – VénusPhoto – Airmil – Tony Grosdemouge – Pascal Ciret – Stef de Védas –

1 Response to "Championnat de France des Rallyes, Critérium des Cévennes : CHAZEL JOUE DANS SON JARDIN"

  1. Daniel PERRIN dit :

    J’ai fait une petite erreur dans la retranscription de l’interview de Pascal Janel : lire Camisards et non Maquisards ! Même si Pascal fait de la résistance…
    😉

  2. rene dit :

    .

    ñïàñèáî çà èíôó….

  3. Maurice dit :

    .

    tnx for info….

  4. Floyd dit :

    .

    áëàãîäàðþ….

Leave a Reply

*