VINS DE MÂCON : SANS MODÉRATION !

Pour la deuxième année, le Rallye des Vins de Mâcon est une des manches majeures du Championnat de France des Rallyes Asphalte. Après trois premières manches disputées dans des conditions climatiques plus qu’humides, le leitmotiv pour toute l’équipe Chazel Technologie Course comme pour ses pilotes, c’est « pourvu qu’il fasse sec »… Mais quel que soit le temps, on peut s’attendre à une belle bagarre sur les routes bourguignonnes…

Cuoq (C4 WRC) : « Mâcon ? Objectif victoire… »


Jean-Marie Cuoq est performant sur toutes les surfaces… et dans toutes les conditions. Mais il en a que l’on préfère à d’autres… « C’est vrai que là, j’espère le beau temps. Depuis le début de la saison, les conditions ont fait que je suis toujours un peu sur la défensive, et ce n’est pas le plus agréable, ce n’est pas ce que je préfère. Et puis je souhaite faire enfin un rallye sur le sec, pour découvrir mon auto dans ces conditions… ce qui n’a pas encore été le cas. En outre, je n’ai pas roulé depuis le Limousin, et j’ai hâte de m’y remettre. Le Rallye de Mâcon, c’est une épreuve que j’apprécie vraiment. Ce rallye est bien organisé, par des équipes sympathiques. Les spéciales sont agréables, changeantes avec du rapide, du large, de l’étroit… c’est vraiment une belle épreuve. Dans le cadre du Championnat, je pars bien entendu toujours avec à l’esprit de prendre un maximum de points pour le classement final. Mais là, s’il fait sec, à Mâcon mon premier objectif, c’est la victoire… »

Gomez (Clio R3 Maxi) : « Rouler le plus vite possible »


Philippe Gomez ne fait pas dans le compliqué. Son mot d’ordre, c’est rouler le plus vite possible. Simple, non ? « Je n’ai pas roulé depuis le Lyon-Charbo, où j’étais chez moi. Mais je n’ai pas eu de bonnes sensations, surtout la deuxième journée, et j’espère beaucoup de Mâcon, pour retrouver le bon feeling. Ma voiture est passée par les ateliers de Chazel Technologie Course, donc de ce côté-là je suis en pleine confiance. J’espère surtout qu’il fera sec… Un peu de pluie ça va, mais trop c’est trop. Je vais faire Mâcon avec une nouvelle copilote, Laura Thomasset. On a fait des essais, conculants, ça s’est bien passé. La disponibilité des copilotes est un vrai problème, et c’est compliqué de faire toute la saison avec le même ! Je n’ai pas fait ce rallye depuis 7 ans, je vais le redécouvrir même si j’en connais l’esprit. Ça fera une bonne expérience… Je n’ai pas d’objectif précis, hormis rouler le plus vite possible et être placé au mieux dans ma catégorie… »

Desbrosses (Mégane RS N4) : « Se faire plaisir ! »


Christian Desbrosses est loin d’être un inconnu dans le petit monde du sport auto, même si c’est la première fois qu’il va courir avec l’équipe Chazel. Déjà, il a beaucoup pratiqué voici quelques d’années. Et professionnellement, Christian est l’heureux producteur de l’émission V6, présentée par la jolie Margot Laffite, que l’on a d’ailleurs vu faire l’ouverture du Critérium Jurassien au volant d’une Twingo R1 Chazel ! « C’est vrai qu’en 2012, on a déjà fait les Vins de Mâcon avec une Mitsu, mais qu’en dehors de cette épreuve, je n’ai pas roulé depuis 10 ans… Pourquoi les Vins de Mâcon ? Parce que j’aime beaucoup cette épreuve, que j’ai gagné a plusieurs reprises dans les années 90. Et cette année, j’ai vraiment eu envie de renouveler l’expérience, mais avec une nouvelle auto, différente. Mon choix s’est porté sur la Mégane RS N4, et, tout naturellement, sur l’équipe Chazel. Je vais découvrir l’auto. J’ai juste fait une petite séance de roulage, à Alès. Dans ces conditions, je n’ai pas d’objectif particulier… mais je risque de me prendre rapidement au jeu. Si je suis performant dès le départ, je vais essayer de tenir le rythme, mais je ne rêve pas trop. Je manque trop de roulage… On va beaucoup souffrir dans les premières spéciales, et ce qui est perdu au début ne se rattrape jamais ! Mais notre objectif premier, c’est de se faire plaisir.

Rallye de l’Ecureuil : Bis repetita pour Maurage ?


Ce rallye se déroule pratiquement dans le jardin de Mathieu Maurage. C’est donc une épreuve incontournable, où il est plébiscité par ses partenaires, ses supporters et fans. Sa magnifique victoire de 2012 lui a forcément ouvert l’appétit, avec une grosse envie de renouveler l’exploit cette année. Pour cette 21e édition de ce rallye national, il s’aligne au volant d’une DS R3 Chazel Technologie Course… « Ici, c’est chez moi ! C’est sur ces routes que j’ai appris à conduire, ici aussi que parfois j’essayais ma monoplace quand je faisais du circuit… c’est dire si le rallye me tient à cœur. C’est important aussi d’être là pour tous mes partenaires, et pour tous les gens qui me suivent toute l’année, de loin, sur les autres courses. Ce n’est pas obligatoirement facile de gagner ici. On va courir avec des gens qui connaissent les routes aussi bien que moi ou presque, et certains secteurs sont plus adaptés à d’autres types de voitures, comme les « 4 roues », par exemple. Pas facile de gagner, donc, mais on va tout faire pour. On essayera de tirer notre épingle du jeu comme l’an dernier, dans les portions très sinueuses et étroites, adaptées à la DS3… Mais on ne se met pas la pression. Je suis serein. Mon objectif ? Me faire plaisir et faire au moins aussi bien que l’an passé… Je ne peux pas faire moins ! »

Une troisième épreuve ce prochain week-end pour Chazel Technologie Course… Nous pourrons en effet retrouver l’équipe au Rallye de Bretagne, pour la troisième édition de ce rallye national organisé par l’ASA Océane et Morbihan Autosport. Cette édition reprend le tracé des précédents, mais le départ sera donné de Lorient, au coeur du pays de Plouay. C’est Marvin Sorin qui s’y colle, au volant d’une Clio R3 Maxi Chazel Technologie Course…

Propos recueillis par Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE

Photos : © GraficLand – DR – Airmil -Tony Grosdemouge – Benoit Gatien – @lfredo2rallye