LES TEAMS CHAZEL AU LYON-CHARBO

team-gt2iDeuxième manche du Championnat de France des Rallyes Asphalte, le Lyon-Charbonnières est le 64e du nom. On change complètement de style d’épreuve. Après les routes sinueuses, étroites et glissantes du Touquet, le Charbo offre des tracés rapides et larges, avec beaucoup de grip… Un tracé où devraient faire merveille les autos rapides de Guigou, De Passorio et Cuoq… et où Tomasella, Salinas et Rizzoli sont à surveiller dans leurs catégories respectives !

Guigou : “Marquer mes premiers points …”
Un rallye avorté trop tôt au Touquet pour la Mégane RS N4, la frustration de Manu Guigou n’a en rien entâché sa combativité. Au contraire…guigou
J’ai hâte d’être au Lyon… Le Touquet m’a laissé un goût d’inachevé, un goût de trop peu ! On avait trouvé un super châssis, des réglages impeccables et je le sentais super bien. Sincèrement, j’avais une carte à jouer, pour preuve mon classement au moment où je suis contraint à l’abandon !” Une déception déjà partiellement effacée par la victoire de Manu au Rallye de la Rivière Drugeon, couru ce week-end… “Donc direction le Lyon-Charbo, un rallye que je connais bien pour l’avoir fait 6 ou 7 fois, et qui a peu changé dans sa configuration. Outre le fait de bien le connaître, je l’apprécie énormément. Il est aux antipodes du Touquet, avec des routes larges, rapides, avec du grip… Les bonnes trajectoires y sont essentielles, et je sais qu’il correspond bien à Mégane RS N4 et à son châssis… Mon objectif : marquer mes premiers points de l’année pour effacer complètement la déception du Touquet…

dipassorioDe Passorio : “Je suis tombé amoureux de Mégane !”
Une sortie de route sans gravité mais qui a planté l’auto au Touquet, dans la dernière spéciale, a empêché l’équipage Marc de Passorio – Eric Domenech de voir l’arrivée. Mais Marc aborde le Lyon, au volant de sa Mégane RS N4, avec toujours le même état d’esprit…
C’est une bêtise au Touquet… Je me suis fait avoir sur un piège pourtant bien inscrit dans mes notes, mais je suis parti en aquaplanning et je me suis posé dans un champ. C’est en voulant ressortir que j’ai cassé une biellette de direction… Les deux premières spéciales avaient été un peu compliquées, mais grâce au travail de Renaud, qui est un magicien, et aux réglages qu’il a appliqué à la voiture, elle est devenue de plus en plus agréable. Pour le Lyon, je vais déjà aller chercher des produits à ramener au restaurant… (rires) et puis je vais rouler avec un rythme un peu plus soutenu qu’au Touquet, avec toujours la même finalité : voir l’arrivée pour remercier toute l’équipe, marquer des points pour le Team, et rouler en attaquant mais en prenant un plaisir total avec Mégane RS N4, dont je suis en train de tomber amoureux !

Tomasella : “Courir avec ma tête …”toùmassela
Laurent Tomasella, à part un rallye régional, n’a pas fait une seule course depuis le Rouergue 2011. Il démarre sa saison par le Lyon-Charbo, un gros morceau pour un pilote qui n’a pas roulé depuis un bon moment…
C’est vrai que c’est un gros morceau… (rires) mais il faut bien commencer par quelque chose, non ? Ce sera ma troisième participation, et j’apprécie beaucoup ce rallye aux routes larges où les trajectoires sont essentielles. Mon objectif, c’est d’arriver au bout. Au Rouergue, nous avons connu quelques problèmes de moteur sur la voiture que je venais d’acheter. Depuis, elle est passée par les ateliers Chazel, donc la fiabilité devrait être là. Et puis, pour remercier Renaud de m’avoir intégré au Team, je veux essayer de marquer des points, et bien sûr prendre du plaisir. Je vais attaquer dans les deux premières spéciales. Puis je ferai évoluer ma stratégie en fonction de la manière dont ça se passe. Je vais essayer de courir avec ma tête, même si parfois c’est un peu difficile quand elle est enfermée dans le casque…

cuoqCuoq : “Je suis mieux préparé qu’au Touquet …”
Après une deuxième place très disputée, et une victoire perdue suite à un mauvais choix de pneumatiques, Jean-Marie Cuoq a soigné sa préparation pour le Lyon…
Je n’ai pas fait ce rallye depuis 2007, ça commence à dater un peu… Mais je vais revenir dans mon élément. Tous les rallyes du Championnat de France sont sensiblement similaires, hormis le Touquet qui est vraiment atypique. Au Lyon, on retrouve des spéciales rapides, avec beaucoup de grip. J’ai fait une séance d’essais avec la voiture sur des routes similaires, pour avoir du roulage, car c’est une première pour moi avec la Focus WRC : je n’ai fait pour l’instant que le Touquet. Là-bas, l’objectif était de gagner, bien sûr, mais sans mettre la charrue avant les boeufs. J’ai fait un rallye depuis, avec la 306 Maxi, et avec Jérôme Degout dans le baquet de droite. Il remplacera Marielle Grandemange au Lyon, et nous voulions rouler ensemble avant. Et puis je voulais me réhabituer aux routes avec du grip… On s’est bien calés. Parrain des jeunes du Team Chazel by GT2i Ëroik Energy, je n’aurai pourtant pas beaucoup de filleuls au Lyon, en raison de l’absence des trophées… Je les retrouverai avec plaisir au Limousin !

Salinas : “L’Evo 2 devrait être l’arme absolue !”salinas
Première manche du Trophée pour les Twingo R2 Evo2 : le Limousin. Mais Romain Salinas, qui vient de remporter le Rallye des Vins du Gard, n’a pas voulu attendre pour tester sa monture, et s’aligne donc au départ du Lyon avec l’auto qu’il utilisera cette saison, et que Guigou a piloté au récent Rallye des Vins de Champagne, à Epernay.
Ça y est, je suis redescendu de mon nuage, même si ça restera un sacré souvenir… Gagner une épreuve et inscrire son nom au palmarès du rallye “de chez soi”, et en plus devant la famille et les amis, c’est top ! Au Lyon, plus de R3, mais la R2 Evo 2. J’ai voulu faire ce rallye pour préparer le début du Trophée R2, qui démarre au Limousin, à peu près un mois plus tard. Je veux y arriver dans les meilleurs conditions. Le but est d’apprendre la voiture et ses réglages. L’objectif est de finir bien classé, pour marquer des points pour le Team, et pour remercier Renaud Chazel et GT2i. On ne va peut-être pas rouler à 100%, mais on va chercher à appréhender les limites de l’auto. En tout cas, suite à la séance d’essais de vendredi, je suis enthousiasmé par la voiture, qui devrait bientôt être l’arme absolue devant les concurrentes de la catégorie…

rizoliRizzoli : “Marquer un max de points pour le Team…”
Nouvelle monture pour Olivier Rizzoli, qui avait détruit son auto lors d’essais privés fin 2011. C’est avec une toute nouvelle Clio RS N3 qu’il a été chercher en Suisse et qui est passée par les ateliers Chazel qu’Olivier prendra le départ. Et c’est sans doute parce qu’il est intégré au team des jeunes qu’il nous a fourni cette photo prise aux Cévennes, en… 1988 !
C’est un plaisir que de retrouver l’équipe Chazel et un honneur de pouvoir marquer des points pour le Team ! J’ai bien failli déclarer forfait, faute de copilote. Séb, avec qui je devais courir, s’est désisté, sa hiérarchie lui ayant supprimé sa permission (il est gendarme, NDLR) au dernier moment. J’ai bien cru devoir me retirer. Je suis d’autant plus content d’y participer. J’ai une nouvelle voiture, toujours une Clio RS, que j’ai été chercher en Suisse. On a eu quelques mauvaises surprises, en particulier avec la boîte qu’on a dû refaire, ce que je n’avais pas vraiment prévu dans mon budget compétition. Donc au Lyon, on y va pour tester l’auto, se faire plaisir, et essayer de marquer un maximum de points pour l’équipe Chazel !

Propos recueillis par Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE
Photos : © GraficLand – DR – Tony Grosdemouge – Aurélie Ziebel

0 Responses to "LES TEAMS CHAZEL AU LYON-CHARBO"

  1. Joel dit :

    .

    ñïàñèáî!…

  2. larry dit :

    .

    good info!!…

  3. shane dit :

    .

    ñïàñèáî çà èíôó….

  4. sam dit :

    .

    áëàãîäàðþ….

  5. Joey dit :

    .

    thanks!!…

Leave a Reply

*