Un Tour de Corse intraitable

tour de corse adrien fourmaux

En Corse, Adrien Fourmaux et Renaud Jamoul, pensionnaires de l’Équipe de France FFSA Rallye, terminent la troisième manche du Championnat du Monde des Rallyes à la neuvième place et au premier rang des Tricolores de la catégorie WRC2.

Adrien savait qu’il affrontait un monument du rallye en prenant le départ du CORSICA linea – Tour de Corse. Pour son troisième départ en WRC et au volant de la Ford Fiesta R5 préparée par M-Sport, le jeune pilote a connu un rallye parsemé d’embûches qui lui a donné du fil à retordre.

Parti sur un rythme prudent lors des trois premières spéciales, il parvient à accrocher un neuvième, huitième puis septième temps. Jouant le top 6 dans le sixième chrono, il commet malheureusement une erreur en touchant une bordure et est alors contraint d’abandonner.

Repartis en Rallye 2 le lendemain, Adrien et Renaud reprennent confiance sur les routes sinueuses de l’Île de Beauté avec un objectif : rallier l’arrivée en engrangeant un maximum de kilomètres. Habile, le duo gagne en expérience et parvient à passer la ligne d’arrivée à la neuvième place de la catégorie WRC2.

« C’est forcément difficile de ne pas être déçu de mon erreur mais cela fait partie de mon apprentissage. Renaud et moi avons encore beaucoup évolué au niveau des notes. Par rapport à notre premier passage, nous avons pu les corriger et les faire évoluer. Cette expérience me sera forcément utile pour mon prochain rallye en Sardaigne, le premier sur terre en R5. Je remercie notre Team qui a fait un travail exemplaire tout au long du rallye ainsi que Michelin pour leurs précieux conseils. Je remercie enfin chacun de nos partenaires et la Fédération Française du Sport Automobile. Si le résultat de ce rallye n’est pas celui escompté, nous avons tout de même réussi à retrouver un rythme correct et à nous rapprocher des meilleurs lors des deux dernières étapes. Je tiens d’ailleurs à féliciter tous les concurrents qui sont parvenus à aller au bout de ce rallye, bien plus difficile que ce que je n’avais imaginé ! »

 

Les commentaires sont désactivés.