Chazel : Premiers points pour une Clio R3T en WRC3 !

Démarrage de saison neigeux et glacial pour les concurrents du Monte-Carlo où Chazel Technologie Course a aligné deux voitures, deux Clio R3T. Avec succès. Pour la première fois de sa jeune carrière, Clio R3T marque des points en WRC3, et pour la première fois également, elle remporte deux spéciales. Stéphane Consani, pour son retour, a fixé la barre haut, très haut…

Stéphane Consani : “Je retrouve mes sensations…”

Retour à la compétition pour Stéphane Consani après une (trop) longue interruption. Avant l’épreuve, il nous faisait part de ses doutes, craignait de ne pas être assez compétitif… “Le début n’a pas été facile, il a même été très compliqué. Partir de nuit, avec une voiture que ne connais quasiment pas, sur des routes verglacées et avec pleins de nouveaux paramètres à maîtriser, et ce après être resté très longtemps sans rouler, n’a pas été simple. Malgré tout, je pars sur un bon rythme dans la première spéciale, mais je crève et termine les dix kilomètres de l’épreuve sur la jante… C’était plus judicieux, au vu des conditions, que de changer la roue. Dans la seconde spéciale de cette première journée, j’ai eu du mal à trouver le bon rythme.” Heureusement, le rallye est long. “Dès le lendemain, j’ai commencé à monter en puissance, et ça a été de mieux en mieux. Evidemment, les performances s’en ressentent, et je commence à retrouver un bon feeling. Ce fut ça durant tout le rallye, jusqu’à la dernière journée. Dans la première, Col Saint-Jean Saint Laurent, le temps est sec, je me sens vraiment bien. J’attaque et je fais le scratch. Dans la suivante, je ne prends pas de risques et je monte deux “thermogomme” à l’avant, mais il y a trop de bitume et pas assez de glace, ce n’est pas le bon choix. Pour terminer ce rallye, on repasse dans la première spéciale du matin, et je remets à l’avant les mêmes pneumatiques. Je suis toujours à l’aise, et je signe un nouveau scratch…” Stéphane a montré une étonnante progression tout au long de l’épreuve, avec une auto performante et qui a parfaitement fonctionné. Contrat rempli ? “Parfaitement, je voulais être à l’arrivée et le mieux placé possible. C’est fait, et je suis heureux. Pour moi bien sûr, mais aussi pour l’équipe Chazel Technologie Course qui a fait un super boulot, et pour Renault Sport Technologies qui a conçu une superbe auto… Je sais que je n’ai pas encore totalement retrouvé mes sensations et je ne vais pas griller les étapes. Maintenant, je me consacrer à être prêt pour le prochain départ…”

Laurent Reuche : “Bilan positif !”

Laurent Reuche, engagé au Monte-Carlo à l’instigation de BZ Consult, promoteur des championnats Renault en Suisse, a connu dès le départ du rallye une pression maximale. En effet, une erreur d’appréciation du pilote suisse dans le 1er chrono sanctionnée par une touchette annihile tous ses espoirs. “Je suis parti sur un rythme prudent et sans excès. La route était verglacée mais je me sentais plutôt à l’aise, sans en faire trop. Je me suis laissé piéger alors que je commençais à trouver mes marques. Je m’en veux terriblement au vu de tout les efforts engagés autour de ce projet par Renault Sport Technologies, Renault Suisse, Chazel Technologie et mon team” C’est du fond du classement qu’il reprend la course le vendredi. “En réalisant quelques bons chronos (2e et 6e dans les deux premières spéciales, NDLR) dans le peloton de tête, nous confirmons l’énorme potentiel de l’auto. L’après-midi nous avons rencontré des conditions dantesques. Avec la tombée du jour, la neige fondue en journée s’est transformée en glace. En sus, nous avons rencontré une tempête de neige….. C’était fou et magnifique ! Samedi, nous réalisons le 5e temps dans la spéciale de 51 km, où nous avons dû dépasser 4 ou 5 concurrents, et j’en suis particulièrement satisfait ! L’enjeu sportif est faible, mais je prends énormément de plaisir et d’expérience au volant de cette monture qui allie performance et fiabilité. L’auto est d’une fiabilité exemplaire et, sur le plan de la performance, malgré nos erreurs, nous avons réalisé plusieurs chronos dans le top 5  .” Les trois dernières spéciales, dimanche, seront, comme durant tout le reste du rallye, l’occasion de dépassements de concurrents moins rapides, ce qui pénalise obligatoirement les chronos. Mais le bilan reste quand même très positif. “La déception d’avoir anéanti mes chances en début de rallye est grande mais nous avons tout de même réalisé quelques performances intéressantes.  Parfois il a manqué l’enjeu du classement général pour nous transcender, dans certains moments. J’ai tout de même pris beaucoup de plaisir avec cette auto extrêmement performante. Clio R3T a fait preuve sur ces 355 km de spéciales, dans des conditions extrêmes, d’une fiabilité surprenante…”

Propos recueillis par Daniel PERRIN
pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE

Photos : © GraficLand – Sébastien Cogné –

Aucun commentaire pour l'instant

Leave a Reply

*