Mathieu Maurage au Rallye du Var…

Posté par Guillaume | Dans Pilotes | Le 02-12-2011 |

0

maurage-chazelAprès les reconnaissances du Rallye du Var, Mathieu Maurage a compris que malgré la météo clémente ce serait une course très dure.

Des spéciales où les virages vous sautent au visage avec des changements d’adhérence permanents : «Ce que j’ai découvert correspondait tout à fait à ce que l’on m’avait dit, et en plus certaines portions de route étaient défoncées à cause des récentes intempéries». C’est vrai que tous les pilotes qui connaissent, disent que la première participation au Var est très compliquée.

Vendredi vers 15 heures Anderson Levratti le copilote pointait à la sortie du parc fermé et prenait place dans la baquet de droite de la Megane R.S. N4 du Team CHAZEL. Quatre spéciales étaient au programme, à la fin de la boucle, Mathieu Maurage pointait à Sainte Maxime à la troisième place du groupe N. «Nous avons beaucoup de chance d’être encore là ce soir car dans la trois j’ai fait un tête à queue qui aurait pu mal se terminer. Merci à mes mécaniciens pour leur boulot, ils m’ont permis de poursuivre la course.» La roue arrière droite à tapé contre une souche ce qui a tordu le train arrière. Grâce à leur efficacité, les mécaniciens du team ont remis l’auto en état et elle était prête pour le samedi.

Remonté de sept places, Mathieu Maurage pointe à la 27ème position avant la dernière ES de la journée. «Malheureusement, une crevaison dans la dernière spéciale du jour nous fait perdre pas loin de quatre minutes et 12 places». En revanche, le pilote de l’ASA Montélimar est toujours troisième du groupe N.

Dimanche sortie du parc fermé à six heures trente du matin, deux spéciales sans encombre permettent à Mathieu de placer la Megane du team CHAZEL à la trentième maurageplace, neuf places gagnées en deux spéciales. Mais au départ de la douzième et dernière spéciale de l’épreuve, l’équipage se rend compte que le casque d’Anderson n’est pas dans la voiture! Abattus le copilote et le pilote sont obligés d’abandonner, à cause d’une grosse bêtise mais pas de la mécanique parfaitement préparée par Renaud Chazel et toute son équipe, comme indiqué par erreur par l’organisation. Apparemment le casque est resté sur le toit à l’arrivée de la spéciale précédente. «Le Rallye du Var a tenu ses promesses, ce n’est qu’à la moitié du Rallye, bien aidé par mon ouvreur, Gérard, que j’ai commencé à comprendre comment rouler sur ces spéciales spécifiques!! Une place sur le podium du groupe qui s’envole ainsi que des points pour le team à cause d’’une grossière erreur. Je tiens à m’excuser auprès de tout le monde, et à remercier toute mon équipe et mes partenaires. »

Ainsi se termine la saison 2011 du jeune équipage, une saison dominée par la malchance malgré un niveau de performances très élevé.

Ecrire un commentaire