RALLYE DU VAR 2011: Chazel joue sur toute la gamme…

Posté par Guillaume | Dans Infos Teams | Le 23-11-2011 |

1

Chazel_logoUltime épreuve comptant pour le Championnat de France en 2011, le Rallye du Var va encore offrir cette année un plateau exceptionnel. Sainte-Maxime et ses environs vont accueillir les nombreux protagonistes qui vont en découdre dans des spéciales particulièrement difficiles. Il faudra bien sûr compter avec les pilotes Chazel, avec en tout premier lieu Manu Guigou et sa Mégane RS N4 qui compte bien tirer ici son épingle du jeu, mais également sur Mathieu Maurage qui pourrait bien créer la surprise… Gros potentiel également en R3 et en Twingo R1 ou R2, et même un invité Russe au sein du team… Un rallye qui s’annonce passionnant pour clôturer la saison, et une équipe qui joue sur toute la gamme Renault Sport Technologies !

Guigou : « L’expérience du terrain va parler… « guigou

Dernier rallye de la saison pour Manu Guigou et sa Mégane RS N4, et encore une fois l’occasion pour ce sportif de haut niveau de démontrer tout le potentiel de sa voiture et de confirmer ses performances réalisées lors de cette saison 2011. « Nous sommes dans une bonne dynamique, et nos récentes performances nous ont permis de nous faire remarquer. J’aime beaucoup le rallye du Var, et le profil des routes est celui que je préfère. La Mégane RS N4 devrait s’y sentir à l’aise ! Mon copilote Benjamin Boulloud est aussi un élément majeur de cette réussite, nous sommes associés dans la performance. Donc, j’aime ce rallye même s’il demeure un des plus compliqués du Championnat de France. Avec une météo souvent changeante, c’est l’expérience du terrain qui va parler, surtout s’il y a du brouillard. Dans Collobrières, par exemple, il faut suivre une trajectoire idéale. C’est très technique avec des points de corde parfois très loin de l’entrée du virage. Dans ce genre de chronos, le pilote a la capacité de faire la différence…« 

maurageMaurage (Mégane RS N4) : « Je vise un podium… »

Après avoir été un protagoniste plutôt malchanceux dans le Trophée Twingo R2 cette saison, Mathieu Maurage s’est essayé à la Mégane RS N4 au Mont-Blanc avec un certain succès. Et manifestement, l’expérience lui a plu… « Nous n’avons plus rien à jouer en R2, et nous avons pris un plaisir immense au Mont-Blanc avec Mégane. C’est en tout cas à bord de cette auto que nous avons pris le plus de plaisir cette saison. Pour le Var, nous avons pu réunir le budget, en particulier grâce à l’aide de Pirelli, et nous avons décidé de terminer la saison en renouvelant l’expérience. Le Var est un point d’orgue particulièrement difficile du Championnat de France. Je ne l’ai jamais fait, contrairement à la plupart de la concurrence, et je prends le départ avec une auto très puissante. C’est dire si les reconnaissances vont être essentielles. J’ai un peu roulé à Alès avec l’auto pour me la remettre en mains. En revanche, je n’ai aucune pression et c’est un point positif. Mon objectif est d’être à l’arrivée et de bien finir. Je sais que ça va être très dur face à une grosse concurrence, mais je vise un podium en Groupe N. On ne peut pas viser moins !…« 

De Passorio (Clio R3 Maxi) : « Défense de ramasser les cèpes avec la voiture… »depasorio

Marc de Passorio ne perd jamais son sens de l’humour. La preuve, après sa folle cabriole des Cévennes, il aborde le Var avec le sourire. « Mon état d’esprit est toujours le même. Je me classe dans les gentlemen drivers et normalement je vais attaquer dans les mêmes conditions que d’habitude. Avec toutefois une règle que je me suis fixée : défense d’aller ramasser des cèpes avec la voiture, il faut que je reste sur l’asphalte avec la Clio. Plus sérieusement, je vais encore faire quelques essais pour voir si ma condition physique est suffisante, car je suis sorti un peu « chiffonné » de la Clio aux Cévennes. Mais normalement, je serai au départ. Avec de l’appréhension ? Je ne sais pas. Pour l’instant je ne pense pas. Mais ça, je te le dirai au départ de la première spéciale. En tout cas, je pars avec une auto reconstruite à 100%, Renaud Chazel a fait un travail extraordinaire en peu de temps. En outre, ils m’ont tous entouré, rassuré, bichonné après l’accident, moralement ce fut très important et je suis vraiment heureux de faire partie du team. Je ne sais comment le dire, mais si je pouvais, je les embrasserai tous ! Rien que pour ça, la voiture doit être à l’arrivée…« 

guglielmiGuglielmi (Clio R3 Maxi) : « Faire de beaux temps… »

Auteur d’une saison remarquable avec en point d’orgue sa performance exceptionnelle lors du dernier Tour de Corse, Pierre-Antoine Guglielmi va venir s’expliquer pour la première fois sur le continent avec la concurrence. « Tous les ans, on dit qu’on va faire le Var et on ne vient jamais. C’est année, on sera là. Pour une aventure toute nouvelle, puisqu’on va découvrir le rallye, et c’est ma première course en Championnat de France. Je pars aussi avec un nouveau copilote, mon complice habituel n’ayant pu se libérer. C’est mon ami Antoine Simon-Pieri qui sera dans le baquet de droite. De réputation, il fait rarement beau au Var, les spéciales sont grasses, longues et très différentes, et le plateau en R3 est impressionnant. Beaucoup de paramètres à gérer ! Il sera sûrement dur de rester au contact. Je ne me mets pas trop la pression. Un premier rallye, il faut l’aborder avec humilité. On va essayer de faire de beau temps et d’être le mieux placé possible. Mais c’est sûr, on va rouler !« 

Quand la Logan mène à la R2…logan

En 2011 s’est déroulé en Russie la Renault Elf Logan Cup. Une série de rallyes organisés dans cet immense pays, au volant de la version sportive de la Logan, qui porte hors de nos frontières le célèbre losange sur sa calandre. Le vainqueur de cette Cup venue du froid se voit offrir le Rallye du Var au volant d’une Twingo R2. L’heureux élu est Alexey Ignatov copiloté par Yaroslav Fedorov. Inconnu chez nous, le pilote russe est un des plus rapides sur la terre et sur la neige, et aligne un palmarès impressionnant, avec des titres de champion dans différentes catégories en 2006, 2008, 2009 et 2010, sans oublier sa toute récente victoire en Logan Cup. En 2009, Ignatov et Fedorov ont même créé une école de pilotage et sont des figures incontournables et populaires du sport automobile en Russie. L’équipage se retrouvera donc au volant d’une Twingo R2 Chazel Technologie Course le week-end prochain. Habitué aux conditions difficiles, les deux compères pourraient bien venir jouer les trouble-fête !

salinasSalinas (Twingo R2) : « Je dois gagner… »

Actuel 3e du Trophée R2, Romain Salinas aborde le Var avec lucidité et pragmatisme… « Comme pour toutes les autres épreuves du Trophée, le Var sera une découverte. C’est la dernière manche du Trophée, et on y croit encore. Je n’ai pas le choix, il faut que je gagne… après, on verra ce que font les autres. J’aurai moins de pression que mes comparses, car moi j’ai plus à gagner qu’à perdre… Je suis en position d’outsider, je vais rouler « libéré » et je vais donc gagner en efficacité. Je sais qu’on a le potentiel, on l’a précédemment prouvé, et on verra le résultat final. Ça m’est déjà arrivé de remporter des épreuves lors de dernières manches, cela ne m’effraie pas et je suis prêt à recommencer. De toutes manières, on ne se souvient jamais du second ou du troisième, et ce sera dans le trophée comme ailleurs. Donc je n’ai pas le choix : je dois gagner !…« 

Sentis (Twingo R1) : « En profiter un maximum… »sentis

Mathieu Sentis a débuté sa « carrière » de pilote au Rallye du Var, en 2010. Pour la première fois de la saison 2011, il prend donc le départ d’un rallye qu’il a déjà fait. « On connaît un peu le Var, mais on connaît aussi ses difficultés, son relief et sa météo… et on va l’aborder prudemment ! Ce que j’espère avant tout, c’est que la chance s’invite avec nous dans l’habitacle et nous aide un peu. Car depuis le début de la saison, on ne peut pas dire qu’elle a été beaucoup au rendez-vous. On a montré plusieurs fois notre potentiel, en réalisant des chronos proches des meilleurs, mais on n’a jamais pu concrétiser. et c’est frustrant ! On espère donc que la tendance va s’inverser pour cette ultime manche du Trophée… On va attaquer, mais sans prendre de risques inutiles, et aller le plus vite possible. C’est le dernier rallye de la saison, et il faut en profiter un maximum !« 

jouinesJouines (Twingo R1) : « Finir dans le Top 5 ! »

Comme Mathieu Sentis, Jean Jouines a débuté en rallye l’an passé, au Var. Pour lui également, c’est le premier rallye de la saison qu’il ne découvre pas. « Je garde un excellent souvenir de ma participation en 2010 au Rallye du Var. Bien sûr, c’était ma première épreuve, et ça ne s’oublie pas. Mais en outre, c’est un profil de rallye qui me convient bien, que j’apprécie. J’apprécie en particulier le tracé, rapide et sinueux, très rythmé. Je suis bien sûr super motivé avant l’épreuve. Je sais qu’elle sera difficile, tant par la course en elle-même que par la concurrence. Mais je sais aussi que l’on peut tirer notre épingle du jeu. Tout au long de la saison, j’ai progressé. Je suis rentré pour la première fois dans les points au Mont-Blanc, et j’ai terminé 6e en Alsace. On s’est constamment rapproché de la tête. Donc sur ce rallye que je connais un peu, j’aimerai bien terminer dans le Top 5 !« 

Les Fenouillèdes: JANEL AU DEPART AVEC SA C2 SUPER 1600fenouilledes

Comme tous les ans, le week-end du Var se déroule également le Rallye des Fenouillèdes. Une épreuve où Pascal Janel, un fidèle, excelle. Il s’y alignera cette année encore, mais cette fois au volant de la C2 Super 1600, sa toute nouvelle monture sur laquelle il roule depuis quelques épreuves seulement. Encore une bonne occasion, lors de ce Rallye des Fenouillèdes, de continuer à apprendre l’auto. Le moyen aussi de se préparer à la saison 2012 pour Pascal, qui vise la saison prochaine la qualification en finale de la Coupe de France des Rallyes.

Nombre de commentaires (1)

convair@suspects.horace » rel= »nofollow »>.…

hello….

Ecrire un commentaire