MEGANE RS N4 TRUSTE LE GROUPE N !

Posté par Guillaume | Dans Infos Teams | Le 06-09-2011 |

0

chazel90 abandons… Rien que ce chiffre démontre, s’il en était besoin, la difficulté de ce rallye, 63e du nom, qui accueillait la 5e manche du Championnat de France. Le Team Chazel a su faire fi des pièges et prend la seconde place du Championnat Teams. En grande partie grâce à Manu Guigou et Mathieu Maurage, qui ont amené leurs Mégane RS N4 aux deux premières places du Groupe N… D’autres succès ont émaillé cette épreuve, celui de Rémi Jouines par exemple qui gagne le Volant 207, ou encore Romain Salinas qui reprend le leadership du Trophée R2…

Guigou 1er, Maurage 2e : succès pour Mégane RS en Groupe N

Dès la première spéciale, Emmanuel Guigou s’installait en tête du groupe. « Grâce à notre expérience et aux infos de nos ouvreurs, nous avons fait un choix de pneus audacieux, et ceci m’a permis de signer un très bon temps. J’avais besoin de reprendre mes marques après la trêve estivale et j’ai choisi d’y aller crescendo lors de la première journée. » Manu termine 9e au général à l’issue de la première journée, après s’être « débarrassé » de Consani. Samedi matin, Manu revient à 2″ d’Arzeno, dont la sortie met un terme au duel. Manu se voit gratifié d’un temps forfaitaire suite à la neutralisation de la spéciale : « Ce temps a augmenté mon écart sur Cédric Robert, nous avons décidé alors d’assurer notre position jusqu’à l’arrivée. La fin du rallye est marqué par quelques rebondissements, et nous terminons en 6e position au Général et victorieux du Groupe N. C’est un bon week-end pour nous et pour l’équipe Chazel, qui réalise le doublé dans le Groupe. Nous progressons avec Mégane RS N4, mais il faut que nous continuions à travailler, car la concurrence ne reste pas inactive…« 

2podium

Le Coup de Pouce de Chazel Technologie Course s’est transformé en coup de maître pour Mathieu Maurage, qui pointe à la seconde place du Groupe N, juste derrière Manu Guigou : « Cette auto est fantastique. Son comportement est sain, et avec la puissance de son moteur turbo de 300 cv, ça a été le pied sur les routes alpines… Recevoir les félicitations de Renaud Chazel à l’arrivée de la dernière spéciale, ce fut un moment très émouvant. A ce moment-là, tu te dis que tu as rempli ton contrat. Pour moi, ce ne fut que du bonheur. Les consignes de Renaud avaient été claires : « Ramène l’auto et fais des temps si tu es en confiance… » Cela m’a permis tout au long des spéciales de monter en puissance et de permettre à Chazel Technologie Course d’aligner les deux Méganes RS N4 aux deux première places. Je ne peux maintenant que remercier Renaud Chazel et les autres partenaires de m’avoir fait confiance et permis de vivre cette expérience…« 

Rémi Jouines : Victoire en Volant 207jouines

Belle performance et excellent résultat pour le discret Rémi Jouines. Discret, sauf quand il est derrière son volant. Pour preuve, il s’adjuge à l’issue d’une course magnifique le Volant 207, et conforte ainsi sa troisième place au Général, à seulement deux points d’Audirac. « On s’est livré un duel magistral avec Franck Sias, tout au long du rallye. Vendredi soir, nous avions sept secondes d’écart. Samedi, nous nous somme battus toute la journée. Lorsque la pluie est apparue dans les deux dernières spéciales, c’est devenu très compliqué. Nous étions tous en pneus slicks sur des routes humides et piégeuses. Il fallait aller le plus vite possible, mais surtout ne pas commettre la moindre erreur. Avec Arnaud Mahéo, nous nous sommes quand même faits quelques frayeurs… Les nerfs ont été mis à rude épreuve, et finalement, on ne l’a pas volée, cette victoire ! » Une victoire très disputée, puisqu’à l’arrivée Rémi Jouines ne comptait que trois secondes d’avance !

salinasTrophée R2 : Salinas reprend le leadership

Il l’avait annoncé avant le rallye : Romain Salinas visait un podium et espérait aussi récupérer le leadership du Trophée R2. Contrat rempli ! Il signe une belle deuxième place au Mont Blanc, derrière Clutier, à seulement 11 secondes… « La bagarre avec les ténors a duré tout le rallye. Et par moment on était devant eux… C’est une épreuve contraignante pour le moteur, dans les montées, et pour les freins dans les descentes. Mais on n’a connu aucun souci avec l’auto. On a fait évoluer nos notes dans le rapide, avec Benjamin Micheli, et on a tenu en permanence un bon rythme. Mais quelle bagarre ! A trois spéciales de la fin, j’étais en tête. Mais quand la pluie est apparue, alors que j’étais en slicks, je n’ai pas trop attaqué, j’ai lâché un tout petit peu. J’ai à la fois des regrets d’avoir laissé Laurent Clutier passer devant, mais d’un autre côté la satisfaction de terminer second et de reprendre la tête au Trophée… On s’est bien régalés, malgré quelques petites frayeurs et quelques passages sur 2 roues, pas vraiement voulus… Mais moi, je suis assez à l’aise sur le sale, et j’ai maintenant hâte d’être à l’Alsace !« 

Performances aussi pour les autres pilotes Chazel…

Excellent rallye de notre Chef étoilé, Marc de Passorio, qui semble avoir pris la mesure de sa performante Clio R3 Maxi. Le baquet de droite était occupé pour la première fois par l’expérimenté Eric Domenech qui a sûrement amené sa pierre à l’édifice. C’est désormais Eric qui copilotera Marc, cela augure de beaux résultats pour la suite de la saison. Au Mont Blanc, ils ont signé une belle 27e place au Général, et se positionnent 5e des Clio R3.

pazzario

Une course plus difficile pour Konstantinos Varnakiotis, (Clio R3 Maxi) handicapé par le barrage de la langue… Son copilote, Joshua Reibel, lui a en effet passé les notes en français et en anglais. Quant on est Grec, pas forcément évident… Dans ces conditions, rallier l’arrivée est déjà un succès ! Belle course également pour Mathias de Sousa (Twingo R2) qui rallye l’arrivée à la 6e place du Trophée, après avoir fait preuve d’une belle régularité. Jean Jouines (Twingo R1) rentre dans le Top 10 du Trophée et prend la 8e place à l’issue d’une course disputée, juste devant Mathieu Sentis (Twingo R1) qui lui se classe 9e à une poignée de secondes et qui termine encore une fois à la porte des points…

lefebvre

Moins de réussite pour Stéphane Lefebvre (207RC) qui démarre le rallye en 4e place du Volant, mais qui crève deux fois au cours de l’épreuve et est finalement trahi par sa mécanique, et pour « Ben » Hanquiez (Twingo R1) qui ne ralliera pas l’arrivée.

Propos recueillis par Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE

Photos : @ GraficLand

Ecrire un commentaire