CHAZEL EN WRC ET EN GRAND NATIONAL

Posté par Guillaume | Dans Infos Teams | Le 27-09-2011 |

1

pasorioRallye de France: CHAZEL EN WRC AVEC DE PASSORIO

Marc de Passorio, le pilote-chef étoilé, est engagé dans la manche française du Championnat du Monde des Rallyes, avec sa Clio R3 Maxi issue des ateliers Chazel. Pour tout pilote, c’est le rêve absolu…

Marc de Passorio, accompagné de son nouveau compère-complice-copilote Eric Domenech, est déjà en Alsace lorsqu’il répond à mes questions. Pour le Chef, la cuisine ne perd pas ses droits. « La région est superbe, et on a dégusté une magnifique choucroute avec une bonne bière » sont ces premiers mots. Mais très vite on l’automobile reprend ses droits. « Je suis très content d’être là. Le Championnat du Monde, c’est une autre dimension… Tu te rends compte, l’an dernier, 250 000 spectateurs ont fait le déplacement ! C’est impressionnant. Sur le plan compétition aussi. Les reconnaissances, ça représente deux jours de 6 h à 22 h ! Ceci étant, il devrait faire beau, et pour une première expérience, c’est plutôt positif. Eric n’arrête pas de me dire « ne te mets pas la pression », mais c’est vrai que je ne me sens pas dans le contexte habituel. Peut-être parce là, c’est comme si on faisait deux manches du Championnat de France en une seule fois ! Mais tous mes états d’âme font s’effacer dès que je serai derrière le volant. Attention, ne te méprends pas ! Je suis super heureux d’être là et gonflé à bloc ! Mais nous somme ici dans une autre dimension. Notre objectif, avec Eric ? Faire une belle course et prendre du plaisir…« 

5e Manche du Championnat de France: LE GRAND NATIONAL EN ALSACE

La nouvelle manche du Championnat de France des Rallyes asphalte a pour cadre le Grand National, qui se déroule dans le cadre de la manche française du World Rally Championship…

Guigou : « Marquer de gros points avec Mégane… »guigou

C’est de nouveau l’Alsace qui accueille l’épreuve phare. « C’est une très bonne chose que le Championnat de France soit associé au Rallye de France, grande fête du sport auto. Je l’ai fait l’an passé avec la toute nouvelle Twingo R1, qui préfigurait le Trophée. Cette expérience me sera profitable, puisque les trois-quarts du parcours sont identiques cette année. Chaque jour,, nous effectuerons un unique passage après les deux boucles du WRC, ce qui veut dire qu’il faudra composer avec une trajectoire maculée de boue et de terre. Les routes changeront énormément entre les recos et notre passage en course, en outre nous n’aurons pas d’ouvreurs. Ceci étant, la puissance de Mégane RS N4 pourra s’exprimer sur ces spéciales où on frôle régulièrement les 200 lm/h. J’apprécie aussi qu’il y ait des portions en terre. Dans l’objectif d’être dans le Top 5 du Championnat en fin de saison, il faut que je marque de gros points sur les trois dernières manches. Il faut donc commencer en Alsace !« 

lefebvreLefebvre (Clio R3) : « Faire de belles perfs ! »

Marqué par la malchance depuis le début de la saison, Stéphane Lefebre espère bien renouer ici avec la réussite. « J’ai fait un rallye chez moi ce week-end, et ça s’est bien passé… Le chat noir est peut-être enfin parti ! Je connais l’Alsace pour l’avoir déjà fait une fois. C’est un beau rallye, avec des spéciales comme j’aime, et en plus le cadre est magnifique. Et puis, passer après les grands de la discipline, ça motive… Je suis content de faire ce rallye avec Clio R3 Maxi. C’est une vraie voiture de course, pas une formule de promotion, et elle est réputée pour ses performances. A Béthune, je n’ai pas vraiment eu le temps de me la mettre en mains, mais je suis confiant et je vais essayer de faire de belles performances et de bons temps !…« 

Maurage (Twingo R2) : « Une place sur le podium… »mourague

Après sa magnifique course au Mont Blanc avec Mégane RS N4, retour à la « petite » R2 pour Mathieu Maurage, qui garde la tête froide : « Quand je pense à tous ceux qui aimeraient participer à cette épreuve et qui ne le peuvent pas, je ne peux pas être frustré… Et puis rouler sur les mêmes spéciales que les champions du WRC est super, même si passer après eux est très difficile, car ils laissent des routes très sales et très piégeuses. Mais avec Anderson Levratti à mes côtés, je suis confiant. Il peut être fier de nos résultats, il en est aussi l’artisan… Ça devient un peu compliqué pour nous pour le classement final du Trophée R2, mais cela ne veut pas dire que nous allons relâcher la pression. Ici, je vise clairement une place sur le podium… « 

salinasSalinas (Twingo R2) : « Me donner un peu d’air… »

Retour aux affaires pour Romain Salinas, actuel leader du Trophée R2. « J’ai fait une belle course au Mont-Blanc, qui m’a permis de reprendre la tête du Trophée. Mais de peu ! La manche en Alsace va être importante. Le contexte Championnat du Monde et ce que cela va amener en corollaire, en terme d’organisation, de spectateur et autres, cela me motive. Pour le reste, c’est l’inconnu. Consani et Cultier auront un tout petit avantage, car ils ont déjà fait ce rallye, pas moi. Mais je ne vais pas me trouver des excuses. Je n’ai qu’un objectif : gagner pour me donner un peu d’air au classement du Trophée, avant le Var !« 

Trophée R1 : ils ont tous le couteau entre les dents !

Les protagonistes du Trophée R1, tous jeunes espoirs, ont, malgré des fortunes diverses depuis le début de la saison, une motivation intacte et exacerbée…

C’est le cas de Mathieu Sentis. Après un Mont Blanc encore perturbé qui le voit terminer à la plus mauvaise place, il aborde ce rallye avec optimisme. « Le fait de passer derrière les stars mondiales donne une dimension toute particulière à cette épreuve… Les routes seront sûrement très sales, mais il va y avoir des spectateurs en masse, et ça décuple la motivation. Pour cette manche, avec Gil, mon copilote, on veut virer le chat noir qui nous poursuit et faire une course sans problème. Ne serait-ce que pour s’étalonner avec la concurrence !« 

Même état d’esprit chez Jean Jouines. « On a atteint notre objectif au Mont Blanc, en terminant dans les points. Je suis actuellement 14e du Trophée. Pour cette manche, l’objectif numéro 1 est de terminer l’épreuve, qui s’annonce très très difficile, si possible dans le Top 8 pour marquer des points. C’est un rallye que je découvre, comme tous les autres, et qui, je pense, va être très riche en expérieuces, à de nombreux niveaux. Etre au départ de ce rallye est un rêve, et je remercie tout mes partenaires qui, par leur aide précieuse, me permettent d’être présent en Alsace !« 

trophée

Dorian Nicolas n’est pas en reste… « Je n’ai pas roulé depuis le Rouergue, et rester trois mois sans rouler, c’est un réel handicap. Je vais faire, à domicile, le Rallye des Camisards pour me remettre en jambes avant l’Alsace. Le cadre de cette course est rêvé, donc on tenait à le faire, malgré de gros problèmes de budget. L’objectif est simple : il faut entrer dans les points, en marquer un maximum pour rafler les primes, de manière à pouvoir garantir notre participation à la dernière manche, au Rallye du Var ! Et puis, sait-on jamais, il y aura peut-être « quelque chose » à l’issue de la course !« 

Pour Matthieu Fassio, l’interruption en Championnat de France a été longue aussi. « Ma dernière course, c’est le Rouergue, où je n’ai pas été bien loin. J’ai fait le Cigalois pour « garder le contact » avec le sport automobile. Pour cette manche du Trophée R1, où je n’ai pas encore marqué de points, je me suis adjoint les services d’un copilote plus expérimenté. L’essentiel pour moi est d’arriver au bout, en essayant de faire quelques jolis temps. Le fait que cette manche se déroule dans cadre du Championnat du Monde ne m’inspire pas grand chose, si ce n’est que les routes vont être très sales. L’avantage est que l’on devrait facilement voir les bonnes trajectoires !« 

Clio R3 Maxi Chazel au Rally of Lebanon : FADI HAMMADEH ET RAMY MENHEM DANS LE TOP TEN ! liban

Cinquième manche du Championnat du Moyen Orient, le Rally du Liban a bien réussi à Fadi Hammadeh et son copilote Ramy Menhem. Magnifiquement décorée aux couleurs de Davidoff, la Clio R3 Maxi issue des ateliers Chazel n’a connu aucun problème particulier et a permis à l’équipage de terminer à une magnifique neuvième place au classement général. Une expérience intéressante au Liban, pays très accueillant qui a en outre une forte culture du rallye. Expérience que l’équipe Chazel est tout à fait prête à renouveler. Affaire à suivre ?

Propos recueillis par Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE
Photos : @ GraficLand

Nombre de commentaires (1)

torment@romantick.peace » rel= »nofollow »>.…

áëàãîäàðþ!…

Ecrire un commentaire