Rallye du MONT BLANC 2011 : reprise des hostilités…

Posté par Guillaume | Dans Infos Teams | Le 31-08-2011 |

0

chazelFin de la trêve estivale pour le Championnat de France des Rallyes Asphalte, qui reprend le week-end prochain au Mont-Blanc, la 5e manche du Championnat.
Pour sa 63e édition, le Mont Blanc accueille à Morzine et dans ses environs un des plus gros plateaux de la saison. Nous y retrouvons les Trophées Renault Sport ainsi que le Volant 207, et bien sûr il servira de cadre à une nouvelle manche du Championnat Teams. L’occasion pour l’équipe Chazel Technologie Course d’aligner des prétendants dans toutes ces catégories !…

MAURAGE : DE LA TWINGO R2 A LA MEGANE RS N4

chazel2

« J’ai eu envie de reproduire ce que j’ai déjà fait à de nombreuses reprises, dit Renaud Chazel, c’est-à-dire donner un ‘’Coup de pouce’’ à un jeune qui va bien… » Le temps d’entraîner ses complices habituels (TopRenault.com, GT2i, Pirelli, entre autres) et l’opération est lancée. « J’ai choisi Mathieu Maurage, poursuit Renaud, car c’est un garçon sérieux, fiable, qui va vite et qui est bien dans sa tête. Il nous l’a prouvé aussi bien au Monte Carlo que dans le Trophée R2 où il a réalisé de belles performances. Je suis sûr qu’il va nous gratifier, au Mont Blanc, de quelques chronos flatteurs… ». « C’est pour moi une opportunité formidable, commente Mathieu. Ça s’est fait très vite. Quand Renaud m’a appelé pour me proposer cela, je n’y croyais pas. Avec une telle proposition de Chazel Technologie Course, de TopRenault.com et des autres partenaires, je ne pouvais que répondre favorablement et avec enthousiasme. Je vais en outre bénéficier du soutien du grand champion qu’est Emmanuel Guigou, et de ses précieux conseils. C’est l’occasion pour moi de rouler pour la première fois dans une grosse auto, puissante, et cela alors que je vais courir là seulement mon huitième rallye. On a fait une grande séance d’essai hier lundi avec tout le staff, ça m’a permis déjà ’’d’approcher’’ l’auto et d’en prendre un peu la mesure. L’auto est super efficace, très rapide et très sécurisante. Je pense que le profil du Mont Blanc devrait bien lui convenir. En revanche, il va falloir rester concentré au maximum en permanence, car je l’ai trouvé très  »aseptisée »… et ça va vite très vite, et j’ai été surpris par les vitesses atteintes. Le Mont Blanc, je connais et j’aime. Avec Mégane RS N4, je vais me faire plaisir, apprendre, et essayer de marquer un maximum de points pour le Team. C’est le moins que je puisse faire pour remercier Renaud Chazel ! »

LEFEBVRE : Lefebvre « CONFIRMER MON 2e TEMPS DU ROUERGUE… »

Retour à l’asphalte pour Stéphane Lefebvre après une incursion réussie sur la terre, à Langres, fin juillet : « Il faut dire que notre dernière course asphalte dans le cadre du Championnat de France, le Rouergue, nous a laissé un goût amer ! Je marchais plutôt bien, j’ai même signé un deuxième temps dans le Volant. Hélas, nous avons ensuite été trahis par notre boîte de vitesses, et contraints à l’abandon… Depuis, Peugeot Sport nous a proposé une évolution pour cette boîte. Le Terre de Langres venait à point nommé pour nous redonner confiance et nous remettre dans le coup. Là, ça s’est plutôt bien passé puisque nous terminons à la 19e place au Général. » Retour à l’asphalte donc, le week-end prochain, avec le Mont Blanc. « Je connais un peu pour l’avoir fait l’an passé, avec la Twingo. C’est un rallye que j’aime bien, que j’apprécie. J’y vais relativement serein, sans appréhension particulière. J’espère que je pourrai confirmer mes performances du Rouergue… Je vais, comme toujours, faire le mieux et le plus vite possible pour faire le meilleur résultat et essayer de prendre un maximum de points dans le cadre du Volant ! » Renaud Chazel confirme d’ailleurs tout le bien qu’il pense de Stéphane : « Malgré son jeune âge, 19 ans, c’est un bon pilote qui peut déjà s’enorgueillir d’un beau palmarès. Aussi, pour le Béthunois, sur ces terres, on va l’aider et lui confier une Clio R3 Maxi full évo. Et si tout va bien, il se pourrait qu’il prenne le départ en Alsace avec cette même auto…« 

guigouGUIGOU : « RETROUVER MES MARQUES… »

Au Rouergue, terminé prématurément sur sortie de route, Manu Guigou a été touché physiquement : « Des douleurs m’ont rappelé à l’ordre, et mon ostéopathe m’a conseillé de faire des radios. Bilan : quatre côtes cassées, et un repos intensif durant près de deux mois. Au lieu de faire du vélo, j’ai regardé le Tour de France à la télévision ! » Habituellement cette période permet à Manu un entraînement physique continu, mais il s’est résolu à passer un été bien calme. Quasiment remis, le pilote de la Mégane RS N4 se prépare à aborder la seconde moitié de la saison. L’équipe Chazel Technologie Course était au travail dès le lundi 29 août pour une séance d’essais. «Très importante pour reprendre mes marques, voir si je peux être à 100% et adapter la Mégane aux routes des Alpes. Ce sera le premier Rallye Mont-Blanc Morzine pour la voiture, et sur ce terrain spécifique, elle devrait se montrer à l’aise. Grâce à son turbo, on ne devrait pas trop subir l’altitude. Ce sera sans doute l’un de ses points forts. Cette épreuve est aussi un véritable test pour les freins, avec lesquels nous n’avons jamais eu le moindre souci. Je n’ai pas une grande expérience des spéciales, seulement trois participations.» Déjà vainqueur de la classe N4 au Limousin, Manu Guigou aura pour objectif de reprendre confiance en début de course : « Et de trouver rapidement mes marques. Ensuite, il faudra essayer de continuer à jouer devant aussi bien dans la classe N4 qu’en 2 roues motrices… »

COUP DOUBLE POUR DE PASSORIO !dipasorio

C’est une première ! Il y aura deux voitures aux couleurs Marc de Passorio : « Exact. Il y aura bien entendu ma Clio Maxi R3, mais également une Twingo R1. Elle sera pilotée par Benjamin Hanquiez, dit ’’Ben’’. C’est un jeune qui va très vite, mais qui est simple, pas frimeur, authentique. Il a la tête sur les épaules. Je le considère un peu comme mon petit frère… Dès notre rencontre, il y eu un super feeling entre nous. C’est pour ça que j’ai décidé, en accord avec son père, de lui donner un petit coup de main. Ça fait drôle de savoir qu’une deuxième voiture va porter mes couleurs sur ce rallye, mais le résultat de Ben m’importe peu : voir dans ses yeux qu’il est heureux suffira à mon propre bonheur… ».dipasorio2 L’heureux élu est tout autant enthousiaste : « Sans Marc, dit Benjamin Hanquiez, ma saison serait déjà terminée, faute de budget. Ce que fait Marc est donc énorme pour moi. Mais au-delà du soutien financier, c’est surtout une superbe amitié qui s’est installée. Je n’ai fait que le Touquet avec la Twingo, et je n’ai rien à jouer dans le Trophée 2011. Ce que j’aimerai, c’est réaliser quelques chronos sympas pour faire honneur aux couleurs de Marc… » N’oublions pas quand même que Marc sera aussi sur la piste… « D’autant qu’il y a un élément totalement nouveau : je change de copilote, confirme Marc. Pour toute la fin de la saison, c’est Eric Domenech qui sera dans le baquet de droite. Je compte beaucoup sur son expérience pour me faire progresser dans les notes. On va essayer d’aller plus vite tout en gardant une marge de sécurité et en se faisant plaisir. Au Rouergue, j’ai terminé 2e Clio R3, preuve que la régularité peut payer. » Un objectif précis, pour ce Mont Blanc ? Dans un grand éclat de rire, Marc répond : « Bien sûr, avec Eric, on va faire le Scratch ! »

varnaVARNAKIOTIS : EN FRANÇAIS ET EN ANGLAIS !

Nouvelle incursion pour Konstantinos Varnakiotis, le sympathique pilote grec, dans le Championnat de France des Rallyes, avec sa Clio R3 Maxi. « Ma dernière épreuve a été le Lyon Charbo, et je n’ai pas roulé depuis. C’est forcément un handicap, il faut se remettre dans le rythme. J’ai déjà fait le Mont Blanc, l’an passé, où j’avais terminé à la 42e place. Je connais donc un petit peu le terrain et le profil des spéciales, et ça cela devrait m’aider. Mais au-delà du rallye, et parce qu’il faut se fixer des challenges, le baquet de droite sera occupé sur ce rallye par Joshua Reibel, un copilote français qui va me passer les notes qui seront un mixte de français et d’anglais. Il va falloir bien maîtriser cette subtilité ! Je pars avec l’intention de rouler plus vite que l’an dernier… et j’espère que tout ira bien ! »

JOUINES (REMI) : « OBJECTIF PODIUM, ENCORE… »jouines

Trêve estivale aussi pour Rémi, qui n’a pas couru sur l’asphalte depuis le Rouergue et qui se concentre cette saison sur le Volant 207, dont il occupe actuellement la 3e place au Général, après une belle course à Langres, sur la terre, fin juillet. « J’ai déjà fait le Mont Blanc, en 2008 avec la Clio Ragnotti où je termine second du Groupe N après une grosse bagarre avec Pelamourgues, puis l’an passé en Volant 207 avec une seconde place à 15 secondes de Germain Bonnefils, mais en ayant pris une pénalité de 20 secondes… Rageant ! Pour cette édition 2011, je suis assez serein. Comme toujours, je donnerai le meilleur, et je vise un podium au Volant. Je veux aussi conforter, voire améliorer ma 3e place au classement général du Volant. Pour cette épreuve, les freins vont être énormément sollicités, surtout pour les pilotes comme moi qui utilisent le pied gauche. Ça va être un des paramètres essentiel à gérer… »

jouines_jeanJOUINES (JEAN) : « ENTRER DANS LE TOP 10 »

Jean Jouines a fait une petite infidélité à l’asphalte en s’alignant sur la terre à Langres, fin juillet, sur une 106XSI. « J’ai terminé en remportant la classe N1. C’est toujours agréable ! Pour le Trophée Twingo R1, étant donné que je n’ai pas encore terminé dans le top 8 d’une épreuve, je n’ai marqué aucun point… Je vais découvrir le Mont Blanc et je ne connais pas du tout la région, mais je peux m’appuyer sur l’expérience de Fabrice Morel qui est toujours de bon conseil… J’en profite d’ailleurs pour le remercier ! J’aborde ce rallye avec l’envie de bien faire, en ayant l’intention d’augmenter mon rythme afin de me rapprocher au mieux des meilleurs pilotes de la catégorie. Mais surtout, je veux terminer l’épreuve afin d’augmenter mon expérience et je vise le top 10. Au passage, je tiens aussi à remercier l’ensemble de mes partenaires, ainsi que Renaud Chazel et toute son équipe… »

SALINAS : « REPRENDRE LE LEADERSHIP ? »salinas

Romain Salinas n’a pas retouché le volant depuis le Rouergue. « La seule course que je risque de faire hors championnat sera le Critérium des Cévennes avec, pourquoi pas, une grosse auto. C’est mon projet actuel… Au Trophée R2, avec une victoire, une sortie et un podium lors des 3 premières manches, je suis actuellement 2e a seulement 2 points du leader. Mais c’est ma première saison en Championnat de France, et le Mont Blanc est une découverte totale. En Supermotard, on avait une course à l’Alpe d’Huez, et chaque fois cette course me réussissait. J’espère qu’il en sera de même sur 4 roues ! Là, comme pour les autres rallyes, je vais partir avec l’envie de bien faire et de démontrer mon potentiel et celui de la Twingo R2 Chazel Technologie Course. Donc, faire le mieux possible, surtout ne pas avoir de regret, et, pourquoi pas, reprendre le leadership après cette épreuve. Toujours est-il qu’après 2 mois de repos, je me languis de retrouver le baquet et les sensations qui vont avec… »

sentisSENTIS : « MARQUER MES PREMIERS POINTS »

Objectif mesuré et sage pour Mathieu Sentis au Mont Blanc… « On a terminé loin au Rouergue, suite à deux crevaisons qui nous ont fait perdre du temps. On était quand même satisfait à l’issue de l’épreuve, car nous avons fait quelques performances encourageantes, et on a pu mesurer notre progression. Mais à chaque fois, depuis le début de la saison, on termine à la porte des points… sans en marquer bien sûr ! C’est frustrant, et notre objectif, pour le Mont Blanc, c’est d’arriver à marquer enfin quelques points au Trophée, nos premiers. Ceci étant, c’est un rallye que nous allons découvrir puisque c’est ma première saison en rallye, et comme pour toutes les épreuves que nous avons déjà faites, nous allons l’aborder de manière réfléchie ! »

Propos recueillis par Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE
Photos : © GraficLand

Ecrire un commentaire