Meeting LM Story: Rechède double au Mans

Posté par Guillaume | Dans Résumé épreuves | Le 13-07-2011 |

0

LombardiPouvoir s’accaparer le circuit du Mans au lendemain des 24 heures est un privilège auquel les protagonistes du Challenge Formula Ford Historic ne pouvaient rester insensibles. Même s’il s’agissait, pour la circonstance, de « se contenter » du Bugatti dans le cadre du meeting bisannuel LM Story.

Rien d’étonnant, donc, malgré les défections de dernière minute de Luc Guideau (Lotus 61) et de Joseph Seignalet (Royale RP 21), à ce que l’on y ait retrouvé un effectif, très respectable, de 27 monoplaces, dont une fameuse Lola T540 bleu clair.

Celle de Pierre-Alain Lombardi, de retour dans le Challenge après en avoir été écarté à la suite de son accident de Dijon.

Pierre Alain Lombardi – Lola T 540

Qualifs : en formation serrée

A l’issue de la séance d’essais chronos, on a au moins l’assurance d’assister à deux courses aussi animées qu’à l’accoutumé. Olivier Rechède (Lola T540), le leader du Challenge GT2i après l’étape de l’Anneau du Rhin,  s’offre la pôle, mais on se bouscule déjà dans son sillage avec Pierre-Alain Lombardi, Xavier Michel (Van Diemen RF81), Jean-Louis Carponcin (Van Diemen RF80) et Alain Girardet (Van Diemen RF77) groupés en une demie seconde. On s’en doute déjà ; les podiums leur sont promis. Reste malgré tout à savoir lesquels d’entre eux y accèderont… et dans quel ordre ?

Olivier Rechède – Lola T 540Rechede

Côté Trophée Texaco (la classe A des châssis 1967 à 1973), la Merlyn MK20 A de Thierry Gallo est à la fête. Net leader, le Marseillais annonce la couleur devant Régis Prévost (Mc Namara FCA Mk3) et Dave Lowe (Lotus 69), l’un des deux britanniques présents avec Ian Millward.

Course 1 : Rechède intraitable

Dès le feu vert, Olivier Rechède conserve son avantage sur Pierre-Alain Lombardi. Suivent 12 tours durant lesquels l’écart entre eux oscille autour de la seconde, mais sans que le Suisse n’ait réellement l’occasion de saisir sa chance. Derrière les deux Lola, l’écart se creuse au fil des boucles et une furieuse bataille s’engage bientôt entre Xavier Michel, Jean-Louis Carponcin et Alain Girardet, pointés dans cet ordre à mi-course. Les choses en restent là un bon moment, avant que le Suisse à la Van Diemen verte ne se débarrasse de ses compagnons à deux tours de l’arrivée, rejoignant ainsi son compatriote Lombardi sur le podium.

Plus loin, Laurent Courregelongue (Van Diemen RF80) et Didier Mantz (Royale RP21), respectivement 7ème et 8ème sous le drapeau à damier, obtiennent une juste récompense à leur solide course, tout comme Gérard Delprat (Lola T540), un moment à leur contact, aurait pu y prétendre s’il n’avait pas été retardé lors de l’accrochage entre Dave Lowe et Jean-Martin Dubourdieu (Royale RP24).

François Bugat (Royale RP24), se contente pour sa part de la 12ème place après avoir longtemps évolué dans le « top 10 ».

Tandis que  Jean Jacques Cantounat (Royale RP 16) termine antépénultième, juste derrière son fils Sébastien (Royale RP 26) à un tour des leaders.

J.Jacques Cantounat et D.Reynaud (VD 80)Reynaud

Impérial en classe A, Thierry Gallo s’offre le luxe de précéder tout ce beau monde au classement général. Solidement installé dans le fauteuil de dauphin durant toute la course, Régis Prévost le rejoint sur le podium de la catégorie, accompagné de son ami Raoul Scultore (Nike Mk10), devenu très pressant à l’approche de l’arrivée.

Course 2 : Lombardi gagne sa perte

La vérité du samedi se confirme le lendemain en course 2. Du moins lors des trois premiers tours, qu’Olivier Rechède boucle devant Pierre-Alain Lombardi. Une nouvelle fois, la lutte pour la victoire se circonscrit entre eux, d’autant que la hiérarchie bascule au quatrième passage au profit du pilote helvète. Celui-ci semble alors se diriger vers son premier succès de l’exercice 2011, mais son rival n’a pas abdiqué. Bien au contraire ! Les deux hommes franchissent la ligne de chronométrage côte à côte à l’avant dernier passage et se livrent à un ultime chassé croisé dans le dernier tour. Au final, Pierre-Alain Lombardi franchit la ligne d’arrivée 66/1000 plus tôt que son rival, mais sa dernière manœuvre n’a pas été au goût des commissaires sportifs, qui le rétrogradent à la seconde place, pour un dépassement en dehors de la route de course !

Régis Prévost McNamara FCA et Laurent Courrègelongue Van Diemen RF 80

McNamara

Derrière les duettistes, la course dominicale ressemble, là aussi, à celle de la veille. Xavier Michel, Alain Girardet et Jean-Louis Carponcin reprennent leur explication avec la même ferveur, mais pour un résultat cette fois bien différent. Après moult dépassements entre eux, l’ancien lauréat de la Coupe R5 obtient gain de cause dans un dernier tour, par ailleurs fatal à Xavier Michel, après s’être frictionné avec Alain Girardet. Une fois encore, Laurent Courrègelongue et Didier Mantz prennent la suite de ce groupe de furieux.

En classe A, l’échappée belle de Thierry Gallo n’est plus de mise. Cette fois Régis Prévost entame une rude bataille avec lui, à laquelle vient également se mêler Raoul Scultore. La situation se décante à deux tours de l’arrivée avec l’abandon (cardan cassé) de ce dernier, qui laisse ses rivaux se livrer l’ultime empoignade. Thierry Gallo en sort à nouveau vainqueur, mais d’un souffle cette fois. A bonne distance, Jean-Pierre Peter complète le tercé gagnant de la classe au volant de sa Lotus 59.

PeterJean Pierre Peter – Lotus 59 F

En fait, un meeting agréable quoique cette année sans plateaux exceptionnels, qui s’est déroulé, pour le plaisir de tous, sous un soleil radieux avec en prime un certain nombre de spectateurs.

Rendez vous après deux mois de vacances, les 3 et 4 septembre, sur le circuit de Nogaro pour le deuxième opus, après Dijon et avant Lédenon, de l’Historacing Festival.

Découvrez le classement 2011 apès le Mans

Ecrire un commentaire