Rallye du Chablais 2011: Maus sous les flashes !

Posté par Guillaume | Dans Pilotes | Le 06-06-2011 |

0

Maus-titleManifestement, ce Rallye du Chablais ne laissera pas un souvenir impérissable à Alexandre Maus. L’épreuve en elle-même s’est plutôt bien passée, mais le plaisir quelque peu gâché par des « paramètres » extérieurs laisse Alexandre dubitatif…

Il est rare de voir Alexandre déçu, mais c’est pourtant le cas ce dimanche matin. Il termine pourtant 15e du rallye, après une remontée constante au classement sur la deuxième journée. « Vendredi, ça démarre très fort, sous une pluie battante dans la première spéciale. Quasiment dès le départ, on attaque une portion terre graviers devenue de la boue, et le reste se fait sur un groudon gras mouillé hyper piégeux, avec beaucoup d’équerres et des portions très étroites. La 2e ES, 40 km plus loin, se déroule sur terrain sec avec un beau soleil. Juste ce qu’il faut pour dégrader les pneus pluie. Puis retour sur la première spéciale pour un deuxième passage, dans les mêmes conditions. En fait, cette spéciale, on va la faire trois fois… avec des conditions un peu plus dégradées à chaque passage. L’auto n’est pas spécialement à l’aise sur ce type de terrain, en tout cas moins que les quatre roues motrices. A l’issue de cette première journée, on pointe quand même 21e au scratch.« 

Les conditions seront meilleures le samedi. « Le matin, on démarre avec la spéciale la plus longue. C’est parfait pour se mettre en jambes, car on part avec des réglages différents et des slicks. Il faut être très vigilant, car il reste de nombreuses zones humides. Particularité de cette spéciale, on entre dans un tunnel, et avant que les yeux ne se soient habitués à la luminosité, on a un gauche dans le tunnel. C’est très technique… et très surprenant. Sur la fin, la route est très large avec de très longs virages où il faut prendre garde à ne pas « perdre » l’arrière, alors que l’on est « à fond ». Ensuite, notre progression a été linéaire, les spéciales se sont succédé naturellement et on décroche la 15e place dans le dernier chrono« 

Pourquoi alors cette petite « réserve » sur le rallye ? « En fait, un certain nombre d’événements sont venus perturber le bonMaus_titre fonctionnement. Thomas Jacon, mon copilote depuis le début de la saison, a accumulé les erreurs ou les notes trop tardives. Sans savoir pourquoi, je l’ai senti distrait, peu motivé, peu disponible. Autant le Rallye du Gier, le premier de la saison, m’avait laissé enchanté de son travail, autant ce dernier rallye a été catastrophique. Si dans la voiture l’ambiance s’en est fortement ressentie, même en dehors cela a été difficile avec le reste du Team. Une sérieuse remise en question va être nécessaire avant la poursuite de la saison…« 

Un autre incident vient gâcher la course : « Pour clôturer l’ensemble, je me suis fait arrêter par la police après la dernière spéciale pour un tout petit excès de vitesse dans un village, moins de 10 km/h. Je paye l’amende, et rentre au parc. Là, le relation concurrents vient me voir, me dit que je me suis fait prendre ailleurs, encore en excès de vitesse, et me fait régler une nouvelle amende. Il y a des flashes plus sympathiques… Je suis respectueux des limitations, surtout en liaison, et on va contrôler le bon fonctionnement du compteur. Mais ceci a des conséquences : le directeur de course m’a informé qu’étant l’auteur de deux infractions, je me verrai infliger une pénalité. Si c’est le cas, je vais rétrograder au classement. Cela va impacter le nombre de point à prendre, et il n’y a donc pas de quoi être très joyeux… Toujours est-il qu’on n’a pas encore le classement définitif et que je suis dans l’expectative.« 

Pas très motivant pour courir en Suisse, ça… « Pas vraiment. Le respect des vitesses limitées, c’est normal, mais la tolérance ça existe aussi. C’est un long débat… Mais ça devient difficile. Sincèrement, avec mes partenaires qui trouvent les retombées du Championnat Suisse peu satisfaisantes, on va réfléchir à l’orientation que je vais donner à la suite de ma saison…« 

Maus-2Alors quand reverra-t-on la Mégane en course ? « Très vite, mais pas sur un rallye. Je suis de Romont, et l’Ecurie Sporting organise, comme tous les ans, un Slalom automobile. Ce sera la 41e édition en 2011 ! Affectivement, je ne pouvais pas ne pas m’y engager, ne serait-ce que pour que les gens qui me soutiennent et qui ne peuvent se déplacer sur les rallyes puissent voir l’auto en action. Ce slalom est un monument pour Romont, très attachée à son épreuve automobile. C’est avec un grand plaisir que je vais y participer, le 12 juin prochain.« 

Retour sur le Chablais, il doit bien y avoir quand même une note positive ? « On a tous été très très heureux de voir revenir notre « Cricri d’Amour » (sic), absent depuis quelques courses, bien malgré lui…« 

  • Alexandre chez Cesa Création le 10 juin
  • Partenaire d’Alexandre Maus, la société Cesa Création Enseignes est une entreprise en plein essor, dotée des dernières technologies pour les réalisations publicitaires de tous types. Ce sont les « artistes » de Cesa Création qui ont imaginé et réalisé la décoration de la Mégane RS N4 d’Alexandre. Ce dernier sera présent lors de la journée Portes Ouvertes qui se déroulera le vendredi 10 juin. L’occasion de discuter avec le pilote de Romont et de découvrir de près sa voiture, qui sera exposée…

    Ecrire un commentaire