Toute la gamme RENAULT SPORT pour CHAZEL au Limousin

Posté par Guillaume | Dans Infos Teams | Le 30-05-2011 |

0

Chazel-techSix spéciales et 214.67 km de course seront au menu de ce Rallye du Limousin 2011.. Troisième manche du Championnat de France des Rallyes Asphalte, après Le Touquet et le Lyon Charbo, cette épreuve sera la 45e du nom. Elle se déroulera sous la forme d’une ronde lors de la seconde étape, avec une seule spéciale de presque 50 km à parcourir 4 fois. Le plateau promet d’être particulièrement étoffé et compétitif. Chazel Technologie Course ne sera pas en reste et aligne tout ce que la gamme Renault Sport Technologie compte comme modèles…

Mégane RS N4 : Guigou confiantChazel_megane

Manu Guigou prendra le départ du Limousin, un rallye qu’il connaît bien : « Il me semble que c’est la sixième fois que je vais y participer, si je compte bien. C’est une manche importante du Championnat de France et un terrain que j’affectionne, même si le rallye est très dur. Le tracé cette année est identique à celui de l’édition précédente. C’est là que l’on trouve la spéciale la plus longue du Championnat, que l’on fait quatre fois le deuxième jour. Ça, j’aime moins, car, à faire autant de passages dans la même spéciale, tu en « rajoutes une couche » à chaque fois, et au bout d’un moment tu ne peux plus progresser. L’an passé, cette ronde avait été très difficile en raison d’une météo changeante et les routes étaient très sales, avec beaucoup de gravier dans les cordes, avec des portions humides. Ceci étant, le Limousin devrait bien convenir à Mégane RS N4, avec des routes larges. Avec Renaud Chazel, nous avons fait progresser la voiture, par petites touches, et on se sent de mieux en mieux…« 

FassioTwingo R1 : un Trophée disputé…

Matthieu Fassio est le « petit nouveau » de ce rallye. Nouveau dans le Trophée, nouveau dans le Team, et presque nouveau dans la compétition… « C’est vrai que c’est seulement mon second rallye. J’ai fait le tout premier début avril, le Rallye du Vallespir. C’est là aussi qu’à démarré mon copilote… Nous sommes donc un équipage tout jeune, dans tous les sens du terme. J’ai fait auparavant quelques rallyes en copilote, après m’être essayé au kart. Pour une seconde épreuve, le Limousin, c’est vrai que c’est un gros morceau. Mais je pars sans pression et sans prétention. Ce que je veux surtout, c’est m’étalonner vis-à-vis du reste du plateau dans le Trophée. Dès le milieu du rallye, j’y verrai un peu plus clair sur mon niveau de performances, et je saurai où je me situe. Là seulement, je me ferai une vraie idée, et ça m’aidera à avoir des ambitions pour les rallyes suivants…« 

• A ne pas négliger dans ce Trophée Twingo R1, Steven Bossard, Dorian Nicolas (fils de Daniel et neveu de Lionel, bien connus dans le monde du Rallye) et Mathieu Sentis, le journaliste-pilote-essayeur de l’Argus, ont aussi leur carte à jouer…

Twingo R2 : Salinas leader sur-motivé, Maurage le couteau entre les dents !Twingo

Romain Salinas, actuel leader du Trophée, est sur-motivé avant l’épreuve… « C’est ma première participation au Limousin, et je prends le départ en étant en tête du Trophée R2. Je n’ai pas roulé depuis Le Touquet, et c’est vrai que ça peut être un handicap, mais j’ai « les dents qui traînent par terre » (sic) tellement j’ai envie de rouler ! Je pense que ça va être une belle bagarre, la concurrence est nombreuse et rapide, mais je pars pour la gagne. J’ai beau avoir 10 points d’avance, c’est trop tôt dans la saison pour parler de gérer les points. Il faut en marquer un maximum. J’espère me remettre très vite dans le rythme, entre le shakedown et la première spéciale. Je fais partie de la meilleure équipe, à moi d’en tirer profit et à moi de jouer…« 

Mathieu Maurage, autre protagoniste du Trophée R2, aborde le rallye le couteau entre les dents. « C’est le 6e rallye de ma carrière, et le 2e dans le Trophée et avec la Twingo R2. Nous n’avons fait que 35 km au Touquet sans marquer de point, c’est dire l’importance que revêt pour nous le Limousin. Nous avions droit à un joker dans le Trophée, il est joué, nous n’avons plus le droit à l’erreur. Mais je le sens bien, ce rallye. C’est un rallye rapide où je devrais être à l’aise. En plus, dans les spéciales longues du deuxième jour, la gestion pneumatiques/freins va être importante, et mon expérience du circuit et du Monte-Carlo 2011 devrait me servir. Je sais que l’auto va être au top grâce à l’équipe Chazel, on sera donc bien armés. Je vais aller titiller la plus haute place du Trophée, en tout cas c’est mon objectif : revenir avec un maximum de points !« 

• Autre acteur du Trophée R2, Mathias De Souza, malchanceux au Touquet, va tenter d’engranger au Limousin des points essentiels.

ClioClio R3 : De Passorio impatient, remise en main pour Guillon

Marc de Passorio nous a gratifié d’une figure peu académique au Lyon Charbo. Pas trop d’appréhension avant ce Limousin ? « Pour l’instant non, on verra au moment du départ de la première spéciale, mais je ne pense pas. Franchement, cette sortie c’est vraiment un coup de « pas de chance ». Même Manu (Guigou, NDLR), au vu de la vidéo, m’a dit « ça n’aurait jamais dû finir comme ça ». C’est le petit grain de sable qui parfois grippe la belle mécanique. Mais c’est pour toute l’équipe que ça m’a le plus consterné… Depuis, Renaud Chazel et son équipe ont fait un boulot de fou. L’auto est reconstruite, et elle est magnifique. Pour l’instant, elle est toute blanche, mais elle va retrouver quasiment la même déco qu’auparavant avant le Limousin. Je peux te dire que j’ai hâte de prendre le départ de ce rallye… D’autant que depuis que Renaud Chazel m’a fait le moteur, j’ai l’impression d’avoir changé de voiture. Je vais essayer de faire honneur à tout le monde, y compris à mon jeune et talentueux copilote. Mon objectif ? Voir l’arrivée (rires) et si possible « avec la banane » !« 

Nouveau venu au sein du Team Chazel, Bertrand Guillon aligne au départ du Limousin sa R3 Maxi « griffée » Chazel. « Ça fait un an que j’ai la Clio R3, mais elle vient seulement de rejoindre les ateliers Chazel Technologie Course, avec qui je vais installer une collaboration dans la durée. Renaud Chazel m’a totalement reconfiguré l’auto, et les réglages ont été mis au point avec Manu Guigou, qui est un ami. Une référence ! Je roule depuis déjà plus de quinze ans, mais je fais peu de manches du Championnat de France, je cours surtout dans la Coupe de France. D’ailleurs, je n’ai pas remis le casque depuis la Finale 2010, à Biarritz, trop pris par mes occupations professionnelles. Pour ce Limousin, je sais que je vais manquer de roulage, mais j’espère que les spéciales longues vont me permettre de me remettre rapidement dans le coup. Je n’ai pas d’objectif particulier, je veux surtout voir comment je me positionne par rapport aux autres Clio R3, et également par rapport aux nouvelles DS R3. Et, surtout, me replonger dans le bain…« 

• Performant et toujours motivé, le sympathique Olivier Courtois est à prendre en compte dans ce plateau Clio R3 Maxi pléthorique…

LE LION EST AUSSI A L’HONNEUR

Lefebvre : « Le Limousin ? Je suis prêt ! »Lion

Après un Tour de Corse où il ne s’est pas fait plaisir, Stéphane Lefebvre aligne la 207 Chazel au départ du Limousin. « Le Tour de Corse est déjà oublié. Le Limousin ? Je suis prêt ! Grande nouveauté, je prends le départ avec un nouveau copilote, néophyte. Il s’appelle Thomas Dubois, il a 21 ans et je le connais depuis toujours… En fait, son père était le copilote de mon père dans les années 94/96. Avec Thomas, j’ai eu envie de réécrire l’histoire. De façon plus pragmatique, j’ai aussi envie de former un copilote « à ma main » et que l’on s’installe dans la durée, tous les deux. Au Limousin, j’aimerai bien faire un Top 5, mais la priorité, c’est que Thomas apprenne son travail de copilote, que moi j’apprenne à rouler avec lui. Que la confiance dans la voiture s’installe et que nous cimentions notre équipe. Ça ne se fait pas aussi facilement, et nous le savons tous les deux. Je préfère sacrifier une ou deux manches en début de saison, et démontrer en fin de saison ce que sera notre potentiel !…« 

BelgeSezeons Rally (Belgique) : Mission accomplie pour Cédric Cherain

Cédric Cherain nous l’avait annoncé avant l’épreuve : avec 40% de parcours sur terre, le profil de l’épreuve était plutôt favorable aux 4 Roues. Ce quatrième rendez-vous du Championnat de Belgique n’aura donc pas été une partie de plaisir pour Cédric Cherain et son copilote Cédric Pirotte, qui ont su tirer leur épingle du jeu avec Mégane RS N4. « On quitte Bolchott avec les points de la deuxième place du Groupe N, ce qui est très positif pour le Championnat. L’objectif que l’on s’était fixé, monter sur le podium de la classe 3, est donc plus que rempli. Cerise sur le gâteau, nous étions les plus rapides en 2 Roues Motrices. C’est révélateur du potentiel de la Renault Mégane RS N4… » Avec cette place, l’équipage renforce sa seconde place du Groupe N au Championnat de Belgique. Prochaine épreuve : une incursion en IRC, au Prime Yalta Rally (Ukraine). Un gros morceau en perspective…

Propos recueillis par Daniel PERRIN pour CHAZEL TECHNOLOGIE COURSE

Photos : @ GraficLand – DR – Arnaud Dupin – Benoît Gatien – Fred Minne – Arnaud Cornilleau – Cédric Cherain – Frédéric 17

Ecrire un commentaire