Alexandre Maus au Tour de Corse 2011: « C’est corsé ! »

Posté par Guillaume | Dans Calendrier, Pilotes | Le 11-05-2011 |

3

megane_titreSi la Corse ne représente plus la France en Championnat du Monde des Rallyes, l’épreuve insulaire est au calendrier IRC et revient ainsi sur la scène internationale après deux ans d’absence. Le Tour de Corse retrouve ainsi ses racines originelles, celles d’une épreuve mythique, dont le plateau, traditionnellement relevé, va cette année bénéficier du renfort apporté par l’IRC. Un rendez-vous qu’Alexandre Maus ne devait pas manquer. Il sera au départ avec Mégane RS N4, dont ce sera la troisième course, cette fois hors championnat Suisse des Rallyes.

Daniel Perrin : Alexandre, pourquoi ce choix du Tour de Corse, qui ne compte pas pour le Championnat Suisse ?
Alexandre Maus :  »C’est une suggestion de Renaud Chazel, qui m’a conseillé de venir y rouler. Il a pensé que cela nous permettrait de prendre rapidement de l’expérience avec la voiture, avant la prochaine épreuve du Championnat Suisse. Et il a raison. Je ne savais pas qu’il existait des routes ainsi ! A côté, le rallye du Valais, réputé hyper difficile en Suisse, est  »mignon » (sic) ! La Corse a un profil bien particulier, avec des changements permanents sans raison apparente. On passe du large au serré ou du propre au sale sans arrêt. Et je n’ai jamais vu autant de virages. Il faudra en particulier faire très attention aux cordes… »

DP : Justement, une telle épreuve n’est-elle pas un peu difficile pour seulement une troisième course avec Mégane RS N4 ?
AM :  »On va dire que c’est un peu osé, c’est vrai. Mais c’est aussi comme ça que l’on progresse. Ce qui est certain, c’est qu’ici plus qu’ailleurs il faut courir avec sa tête et ne pas s’emballer. Les sorties sont ici à proscrire absolument, on n’a pas le droit à l’erreur.’

DP : La présence de l’IRC au Tour de Corse a-t-elle pesé dans ton choix ?
AM :  »Non, je suis venu surtout emmagasiner de l’expérience et du kilomètre en profitant d’un terrain particulièrement difficile. Bien sûr, la participation des pilotes de l’IRC est un plus indéniable et ça va étoffer encore le plateau, mais ce n’est pas déterminant pour moi. Et puis je voulais que la Mégane RS N4 de nationalité Suisse soit présente, en même temps que la Française et l’Italienne… »megane_plaque

DP : Cette participation est-elle aussi pour toi une manière de te préparer à une éventuelle poursuite de ta carrière, dans le futur, à l’international ?
AM :  »Bien sûr, je pense que cela pourra me servir. C’est une expérience nouvelle, toutes les expériences sont enrichissantes. Cela permet aussi d’établir des contacts avec des pilotes que l’on ne voit qu’à ce niveau. Ils ne sont d’ailleurs pas avares de conseils, j’en ai fait l’expérience aujourd’hui, alors que nous étions bloqués sur une reco. J’ai eu un échange très intéressant avec Freddy Loix… »

DP : Après la progression des performances de la voiture au  »Crité » et la poursuite de l’apprentissage Maus-Jacon, quels sont tes objectifs sur ce Tour de Corse ?
AM :  »Survivre… (rires) Il faut être à l’arrivée, et surtout ne jamais se relâcher tout au long du rallye. Il ne faudra pas avoir une fraction de seconde de perte d’attention ou de concentration, tellement c’est étroit, sinueux et piégeux… C’est vraiment impressionnant ! La condition physique va aussi être essentielle sur cette épreuve, et heureusement je m’étais préparé, tant sur le plan musculaire que sur le plan nutrition. »

megane_assistanceDP : Avant ta première course, tu avais évoqué un projet fascinant, important. L’annonce devait se faire un peu plus tard, or nous en sommes déjà à la troisième course. Peux-tu nous en parler ?
AM :  »C’est encore un peu tôt. Mais comme je ne veux pas te laisser sur ta faim, je vais te donner un nouvel indice, plus précis : avec Thomas, nous sommes un équipage branché… A bientôt pour de plus amples informations ! »

• Le Coin du Copi
 »En fait, c’est un peu compliqué comme rallye. » Thomas Jacon sourit, content de sa plaisanterie, et poursuit :  »Après deux jours de recos, je suis maintenant prêt à tout. Plus sérieusement, les spéciales sont très longues, et il ne faudra pas faire d’excès d’optimisme. Sinon, c’est dehors direct, et là pas de champs mais des ravins… On n’a pas le droit à l’erreur, et le travail de l’un et de l’autre doit être très précis. Je trouve les recos un peu courtes en timing, mais c’est pour tout le monde pareil. Dans la voiture, avec Alexandre, tout se passe bien. En plus, comme souvent en Corse, il devrait faire beau, et ça va être un vrai plaisir aussi bien pour nous que pour les spectateurs ! »

• Les Spéciales du TDC 2011…

Retrouvez et encouragez Alexandre Maus sur les spéciales du Tour de Corse :

- Jeudi 12 Mai 2011
ES01 : Le Fangu – ND de la Serra – Horaire : 13h58 – Dist. : 27.53 km
ES02 : Le Fangu – ND de la Serra – Horaire : 16h51 – Dist. : 27.53 km

- Vendredi 13 Mai 2011
ES03 : Erbajolo – Pont d’Altiani – Horaire : 09h10 – Dist. : 24.81 km
ES04 : Barchetta – La Porta – Horaire : 10h58 – Dist. : 23.26 km
ES05 : Taverna – Pont de Castirla – Horaire : 12h06 – Dist. : 15.28 km
ES06 : Barchetta – La Porta – Horaire : 15h09 – Dist. : 23.26 km
ES07 : Taverna – Pont de Castirla – Horaire : 16h17 – Dist. : 15.28 km
ES08 : Erbajolo – Pont d’Altiani – Horaire : 17h40 – Dist. : 24.81 km

- Samedi 14 Mai 2011
ES09 : Sarrola – Plage du Liamone – Horaire : 09h10 – Dist. : 26.70 km
ES10 : Marato – Acqua Doria – Horaire : 10h03 – Dist. : 22.47 km
ES11 : Bocognano – Bastelica – Horaire : 13h52 – Dist. : 20.05 km
ES12 : Marato – Acqua Doria – Horaire : 15h10 – Dist. : 22.47 km
ES13 : Bocognano – Bastelica – Horaire : 18h53 – Dist. : 20.05 km
ES14 : Sarrola – Plage du Liamone – Horaire : 20h10 – Dist. : 26.70 km

Photos @ Tony Grosdemouge

Nombre de commentaires (3)

irrigate@agitating.worsened » rel= »nofollow »>.…

ñïñ….

classicism@volumetrically.brittany » rel= »nofollow »>.…

hello….

supra@rejoice.expedient » rel= »nofollow »>.…

ñýíêñ çà èíôó!…

Ecrire un commentaire