Historacing festival Dijon 2011: Coup double pour Olivier RECHEDE

Posté par Guillaume | Dans VHC | Le 26-04-2011 |

1

Historacing_dijonDijon, Samedi 2 avril 9h05 ; le début de week-end n’est pas à la farniente pour les adeptes de la Formula Ford Historic. Au sortir de (trop) longs mois de pause, l’heure est à la première confrontation chronométrique de l’année. Un instant toujours capital, que chacun met généralement à profit pour jauger la concurrence, nouvelle ou ancienne.

Côté Olivier Rechêde, il n’y a en tout cas rien de neuf ! Aussi rapide qu’à l’accoutumé, le pilote de la Lola T540 émerge en tête de ces « qualifs », 3/10 devant la voiture sœur de Pierre-Alain Lombardi, qui a pourtant fini sa séance dès le 3ème tour, encastrée dans celle d’Eric Pierrey, sorti peu de temps auparavant dans la même courbe de Pouas ! A Dijon, la moindre erreur se paye cash (… ou plutôt crash !).

Loin de ces péripéties, Alain Girardet, nouveau venu sur la Royale RP21 de Didier Mantz, et Régis Prévost (Mc Namara FCA MK3) signent des chronos qui leurs garantissent une présence sur la deuxième ligne de la grille de départ.

Déjà vus en Oldies Cup et en Kent, Michel Ghio (Van Diemen RF81) et Laurent Fort (Crossle 32 F), le patron du team Esprit Compétition, font, eux, une entrée remarquée aux 7ème et 10ème rangs, alors que Dave Lowe (sur une magnifique Lotus 69) et Ian Millward (Van Diemen RF80), respectivement crédités des 8ème et 22ème temps, assurent la connotation britannique du plateau.

Quant à Bernard Richard, il assistera à la séance en spectateur, sa Van Diemen étant en proie à de petits soucis mécaniques.

COURSE 1 : LE DUEL RECHEDE/FORT

Le samedi après-midi, la première course s’élance en l’absence de Pierre-Alain Lombardi, bien dépité de devoir laisser ses camarades partir au combat sans lui. De quoi faciliter la mission d’Olivier Rechêde, qui s’installe immédiatement au commandement devant un Régis Prévost déchaîné, Michel Ghio et Laurent Fort, tous auteurs d’un excellent départ. Le dernier cité passe très vite la cadence supérieure pour s’emparer de la 2ème place dès le 3ème tour, puis s’attaquer et prendre le meilleur sur Olivier Rechêde au 9ème tour.
Entre les deux hommes, le coude à coude se poursuit jusqu’à la ligne d’arrivée, que Rechêde parvient à franchir le premier pour 0,015/1000 de seconde !

Derrière nos duettistes, Michel Ghio va devoir attendre le 6ème tour pour parvenir à prendre l’ascendant sur Régis Prévost et prendre ainsi le chemin du podium final.

Solidement installé à la 4ème place à partir de la mi-course, le même Régis Prévost conserve son bien jusqu’au bout, non sans avoir eu à contrôler les velléités de Thierry Gallo (Merlyn MK20A), son dauphin en classe A, Jean-Martin Dubourdieu (Royale RP24) et Dave Lowe.

Dans le top 10 dès le départ, Yves Le Roy place sa Dulon LD4 au 8ème rang, devant la Lola T540 de Gérard Delprat et la Nike MK10 de Raoul Scultore.

Contrairement à eux tous, Xavier Michel (Van Diemen RF81) n’aura pas vu l’arrivée. Contraint à un « stop and go » pour départ anticipé (au 1er tour, il pointait déjà à la 5ème place en étant parti bon dernier !), il préférera en rester là.

COURSE 2 : RECHEDE « BIS REPETITA »

On reprend les mêmes et on recommence dimanche matin. Et cette fois encore, Olivier Rechêde s’empare du commandement dès le feu vert. Dès lors, plus personne ne le reverra !

La vraie bataille va donc se dérouler dans son sillage. A ce niveau, Laurent Fort se montre le plus entreprenant lors des trois premiers tours, avant de devoir quitter la course, roue avant desserrée. Et comme Michel Ghio et Martin Dubourdieu ont eu la mauvaise idée de s’accrocher dans le même temps, alors qu’ils bataillaient pour la 3ème place, dès le 5ème tour la situation s’est sérieusement décantée. Xavier Michel, bien décidé à se venger de ses déboires de la veille, s’empare alors d’une 2ème place qu’il conservera jusqu’au drapeau à damiers.

Pour la troisième place énorme bagarre entre David Lowe et Régis Prévost, dont l’empoignade se prolongera jusqu’à l’arrivée que les deux hommes atteignent dans cet ordre, séparés d’à peine 3/10 de seconde.

Derrière eux, Thierry Gallo grimpe une nouvelle fois sur le podium de la classe A et parvient à sauver une 5ème place chaudement disputée devant un peloton groupé, animé par Didier Mantz (Royale RP21), Yves Le Roy, Serge Brison (Alexis MK15), Raoul Scultore, Gérard Delprat et le Suisse Alain Girardet, longtemps 3ème avant d’avoir effectué un passage par la voie des stands suite à la présentation du drapeau d’avertissement.

L’épisode inaugural de Dijon refermé, c’est maintenant un rendez-vous de prestige qui attend les pilotes du Challenge Formula Ford Historic. Les 14/15 mai, ils auront le bonheur et le privilège d’être à l’affiche du Grand Prix de Pau Historique !

Découvrez le classement de d’HistoRacing Festival 2011.

Nombre de commentaires (1)

jessie@vegetables.suns » rel= »nofollow »>.…

ñýíêñ çà èíôó….

Ecrire un commentaire