Deux podiums pour la Renault Mégane Silhouette S1 de Bouvy et Kelders

Posté par Guillaume | Dans Pilotes | Le 11-04-2011 |

1

DelahayeLes Renault Mégane DRT restent les Silhouettes les plus fiables.

Alignant pour la première fois trois Renault Mégane Silhouettes S1, le Delahaye Racing Team a parfaitement négocié le premier tournant de cette saison 2011 des Belgian Touring Car Series. Si la victoire a par deux fois de justesse échappé à Renault, Frédéric Bouvy et Christian Kelders ont goûté samedi et dimanche aux joies du podium tandis que Stéphane Lémeret et Edouard Mondron confirmaient lors de chacune des deux courses qu’ils seront des adversaires coriaces pour leurs équipiers, champions en titre.

A l’occasion des essais qualificatifs, les Renault Mégane du team DRT se distinguaient déjà avec respectivement les deuxième et troisième temps pour la Mégane rouge (Bouvy/Kelders) et la jaune (Lémeret/Mondron) en première séance, puis le meilleur chrono de la paire Bouvy/Kelders et le quatrième du duo Lémeret/Mondron lors de la seconde séance. Découvrant pour leur part le pilotage viril d’une Silhouette S1, Alexandre Viron et Laurent Richard se tiraient honorablement de l’exercice avec le neuvième temps en Qualifying 2, un résultat qui leur faisait oublier leur problème de moteur de la première séance.Megane_1

Première épreuve des BTCS millésime 2011, les 90 minutes programmées ce samedi permettaient de voir les Mégane rouge et jaune caracoler en tête jusqu’au pit-stop obligatoire. Résistant durant quelques tours, Christian Kelders ne pouvait empêcher De Radiguès de le déborder, mais il s’offrait néanmoins une très belle deuxième place. Pour les jaunes, les quelques secondes perdues au ravitaillement quand Edouard Mondron s’arrêtait trop loin de la tour de ravitaillement n’étaient rien par rapport à la désillusion qui survenait quand Stéphane Lémeret voyait son moteur le lâcher alors qu’il s’apprêtait à s’emparer de la deuxième place. « Le vilebrequin a cassé net, » expliquait Lionel Hansen, le responsable technique du team. « Il s’agit très certainement d’un défaut de fabrication de cette pièce puisque le moteur Sodemo était tout à fait neuf. Nous allons devoir monter un moteur de réserve moins puissant en version Trophy. »
Cet abandon ne faisait évidemment pas les affaires de Stéphane Lémeret: « La malchance me poursuit… Et en deuxième course, je ne vais rien pouvoir faire, même face aux voitures de Tourisme, puisque ce moteur développe 50 chevaux de moins.« 

Malgré ce handicap de puissance évident, Stéphane Lémeret réalisait un très beau relais ce dimanche, se battant pour la première place avant de céder le témoin à son équipier Edouard Mondron. Un petit souci au moment de redémarrer faisait perdre de précieuses secondes à la Mégane n°2. Reprenant la piste distancé, le jeune étudiant en cinéma alignait les tours à un rythme soutenu pour croiser le drapeau à damier au quatrième rang. Voilà un équipage qui voudra prendre sa revanche dès le prochain meeting!
Devant, Christian Kelders était resté dans les roues des leaders durant tout son relais… jusqu’à un tour de la fin de celui-ci. « Je me suis fait surprendre au freinage de la chicane Jacky Ickx et il m’a fallu un peu de temps pour sortir du bac à sable, » expliquait le pilote liégeois.

Megane_2Perdant dans l’aventure une quarantaine de secondes, la Mégane championne en titre entamait alors avec Fred Bouvy, retombé au dixième rang, une remontée d’anthologie, pulvérisant le record du tour en course pour ce week-end. Le Bruxellois fondait ainsi sur la BMW et la Kia de tête. A 20 minutes de l’arrivée, son retard était encore de 20 secondes. A 7 minutes, il en restait encore 7… Entamant le dernier tour au deuxième rang avec 4 secondes de retard sur le leader, Frédéric échouait à 3 secondes à peine: « Un tour de plus et c’était jouable… Quel dommage que Qvick m’ait ainsi bloqué et fait perdre plusieurs secondes quand j’ai voulu le dépasser. Deux fois deuxième, c’est un bon résultat! »
En termes de performances, le Champion en titre était aussi rassuré: « Même si nous avons perdu deux bonnes secondes au tour avec ce nouveau règlement qui nous désavantage vraiment par rapport aux voitures de Tourisme qui bénéficient pour leur part de toutes les libertés, nous sommes parfaitement dans le coup et notre Mégane a une nouvelle fois été parfaitement fiable. Quand j’ai pris mon relais, j’avais un seul objectif: remonter! Et c’est ce que j’ai fait en me donnant à fond.« 

Neuvièmes de leur première course sur la Renault Mégane Silhouette, Alexandre Viron et Laurent Richard faisaient encore mieux le dimanche en s’offrant la huitième place à un tour seulement des vainqueurs.

Cofondateur du Delahaye Racing Team, Pierre Sevrin tirait un bilan positif de ce premier week-end de course de la saison et le premier Megane_3avec trois Renault Mégane Silhouettes S1 au départ: « Aligner trois voitures réclame beaucoup d’organisation et nous nous en sommes bien tirés. Nous avons pourtant eu beaucoup de travail avec deux changements de moteur et du travail de carrosserie également. Alors que c’était souvent l’hécatombe pour d’autres dans la catégorie, nous avons engrangé cinq arrivées pour six départs, ce qui démontre une fois encore que nos Renault Mégane Silhouettes S1 sont fiables et que le team Delahaye est toujours bien là!« 

Nombre de commentaires (1)

bloc@chion.vocalization » rel= »nofollow »>.…

ñïñ çà èíôó….

Ecrire un commentaire