« Kubica : état stable mais grave » D’après Le Figaro

Posté par Guillaume | Dans Pilotes | Le 07-02-2011 |

0

KubicaOpéré durant sept heures de multiples fractures au bras et à la jambe droite, Robert Kubica se trouve lundi matin dans un état stable mais qui reste grave. Le Polonais a été placé en coma artificiel.

Robert Kubica va mieux mais n’est pas encore complètement tiré d’affaire. Moins de 24 heures après son terrible accident survenu dimanche matin lors d’un rallye organisé dans les environs de Gênes, l’état de santé du Polonais s’est stabilisé mais reste grave. Le pilote de 26 ans a été placé dans la salle d’opération de l’hôpital de Santa Corona de Pietra Ligure durant sept heures dimanche. Les chirurgiens, mobilisés en deux équipes, ont stoppé une hémorragie interne, soigné ses multiples fractures au bras et à la jambe et travaillé sur son avant bras. Celui-ci a été particulièrement touché au moment de l’impact de la Skoda contre le mur d’une église.

L’état de la main reste préoccupant
C’est d’ailleurs l’état de l’avant-bras du natif de Cracovie qui suscite le plus de doutes. Les dommages sont tels que la mobilité de la main droite a été sérieusement altérée. « Ce fut une opération très difficile. L’avant-bras droit été sectionné en deux endroits, avec des lésions importantes sur les os et les tendons. Nous avons fait de notre mieux pour rétablir les fonctions de l’avant-bras. (…) À la fin de l’opération, la main de Robert était bien vascularisée et était chaude. C’est encourageant», a confié le Pr. Mario Igor Rossello dimanche soir en sortant du bloc opératoire. Le spécialiste de la chirurgie de la main a aussi confirmé que Kubica avait été placé dans un coma artificiel. Le réveil pourrait intervenir ce lundi.

Une indisponibilité d’un an ?
Même si le corps médical est parvenu à sauver la main du pilote, celui-ci peut déjà faire une croix sur la saison 2011 en raison d’une convalescence qui s’annonce particulièrement longue. «Nous devons patienter au moins une semaine pour savoir si la main sera de nouveau utilisable et pour savoir si le membre, d’un point de vue neurologique et vasculaire, pourra être réutilisable, continue le Pr. Rossello. Si c’est le cas, pour que la main retrouve toutes ses fonctionnalités, il faudra attendre au moins un an.»

Petrov et Boullier au chevet du pilote lundi
Renault va donc devoir se mettre en quête d’un pilote remplaçant pour épauler Vitaly Petrov dans la deuxième R31. Le Russe doit d’ailleurs se rendre ce lundi au chevet de son coéquipier, accompagné du team principal de l’écurie Lotus Renault GP, Eric Boullier. Mais avant de se tourner vers une solution interne (Bruno Senna, Romain Grosjean) ou externe (Nick Heidfeld), ce dernier se préoccupe de la santé de son pilote : «Les nouvelles de l’accident de Robert ont été un véritable choc pour toute l’équipe. Chacun d’entre nous, chez Lotus Renault GP, lui souhaite un prompt rétablissement. Nous avons été vraiment impressionnés par la façon dont les médecins s’occupaient de lui aujourd’hui, et nous tenons à remercier toute l’équipe de l’Hôpital Santa Corona pour leur approche professionnelle et leur dévouement.»

Ecrire un commentaire