GT2i Cévennes Classic dans Rallyes Magazine

Posté par Guillaume | Dans Résumé épreuves | Le 24-12-2010 |

0

gt2i-cevennes-classicGT2i Classic: Les Cévennes en toute régularité

Dans le sillage immédiat du Critérium, le GT2i Classic a célébré à sa manière le culte que tout rallyman digne de ce nom voue aux Cévennes. L’histoire du Critérium des Cévennes est une légende sans fin. Une sorte de bible du rallye dont les chapitres s’éteignent depuis maintenant plus d’un demi-siècle, et dont on prend même aujourd’hui un malin plaisir à réécrire les plus beaux passages. Ainsi, la 53ème édition du Critérium à peine terminée, il n’a pas fallu attendre plus de deux semaines pour qu’en cette montagne bénite des épreuves routières, une nouvelle nuit ne résonne au feulement des plus nobles mécaniques. Changement de décor, à l’invitation du GT2i Classic,il s’agissait cette fois d’oublier les versions un tant soit peu édulcorés du Critérium moderne, pour renouer avec ses fondamentaux. Cette époque faite de rudesse, où l’homme et la machine faisaient corps contre une nature hostile, l’usure du temps et celle des kilomètres. Jusqu’au bout de l’effort, au coeur de la nuit, tel pourrait effectiveemnt être le credo du rallye imaginé par le club Auto Rétro Cévennes, cher à Serge Recolin, dont le premier équipementier national est le « sponsor titre ». Ici, on n’est pas avare de kilomètres, de tours et de détours d’un site « classé » au patrimoine du Critérium à l’autre. Cette année, ce sont quelques 330km de virage qui se sont ainsi effacés sous les roues des candidats à cette longue nuit cévenole. Une route aux mille traquenards, que le GT2i Classic propose de parcourir à la cadence d’un métronome. Le principe n’a plus de secret pour les adeptes du genre: à chaque zone de régularité sa moyenne imposée et gare aux points de pénalités qui menaçaient les plus irréguliers à chaque contrôle inopiné !!!

Lire la suite de l’article partie 1, et la fin de l’article en cliquant ici.

Propos de jacques Furet, Photo Alexandre Dimou Rallyes Magazine

Ecrire un commentaire