Finale de la Coupe de France Montagne VHC à Lodève 2010.

Posté par Guillaume | Dans Résumé épreuves, VHC | Le 15-10-2010 |

0

finale-coupe-france-montagne-vhcA Lodève, on refera l’histoire de la coupe de France Montagne VHC

L’instant est à marquer d’une pierre blanche. Avant cette finale de la Coupe de France de la Montagne VHC 2010 (véhicules historiques de compétition), qui démarre aujourd’hui à Lodève, jamais encore les instances fédérales n’avaient choisi l’Hérault comme point de chute de l’une des nombreuses finales annuelles.

L’oubli aurait certainement perduré si les frères Alméras, ces infatigables agitateurs d’idées, n’avaient saisi cette occasion de mettre une nouvelle fois leur passion et leur notoriété au service du sport auto régional. Ainsi, sur les bases d’une épreuve jadis réputée, mais trop souvent annulée ces dernières années, nos Montpelliérains ont choisi de redonner ses lettres de noblesse à la course de côte de Lodève, histoire d’y accueillir, dans les meilleures conditions, les finalistes de cette Coupe de France. Sur un parcours au revêtement parfait, rallongé pour la circonstance à 4,5km en direction du col de Lunas, ceux-ci pourront le vérifier dès aujourd’hui.

« C’est une occasion unique de relancer cette course de côte, dans une ville de Lodève qui fut longtemps un fief de la compétition auto dans la région. Au delà de la finale, on espère en refaire une épreuve majeure, de dimension nationale. » s’enthousiasme déjà jean Marie Alméras.

En attendant, son week-end s’annonce plutôt chargé car non content d’assurer la présidence de l’association organisatrice, l’asa Montpellier Pic Saint Loup, il se fera un devoir d’animer cette finale, volant en mains. Et quel volant!

Celui de cette magnifique Porsche 935 Silhouette, mainte fois couronnée à l’échelon européen et national dans les années 70-80, qu’il retrouve cette année au terme d’une longue restauration. Désormais historique, la belle allemande a conservé la santé, comme en témoignent les récents succès de l’aîné des Alméras sur les courses de côte de Dunières et du Beaujolais.

« Ce sera certainement plus difficile ce weekend. En présence de plusieurs bons pilotes de monoplaces, finir dans les trois premiers du général serait déjà bien », concède l’intéressé.

A domicile, quelques autres figures du sport auto héraultais auront à coeur de briller dans cette finale. Jack Bouzige notamment, dont la R5 Turbo est indissociable du paysage local depuis la nuit des temps, ou encore Alain Mayer (Martini), André Riso (Golf GTi), et Gabriel Lejeune (Jidé), sans oublier les licenciés du club organisateur que sont Jacques Daumet (Ford Escord RS) et Jean Claude Demessine (Alpine A110).

Enfin, d’autres ont préféré rejoindre la liste des engagés de l’épreuve de régularité, qui se déroulera en marge de la finale sur le principe des moyennes imposées, ou encore de l’ultime plateau constitué pour de simples montées de parade. Là, on y parlera plus de chronos mais de l’unique bonheur de voir évoluer quelques joyaux de l’histoire de l’automobile telles les Ford GT40 ou le proto CG ex Fiorentino conviés à la fête!

Propos de Jacques Furet.

tracé-classement-finale-coupe-france-montagne-vhc-2010

Ecrire un commentaire