LEGENDS CARS CUP 2010: Eteki en Force!!!

Posté par Guillaume | Dans Résumé épreuves, VHC | Le 21-09-2010 |

1

legend_car_6Après une trop longue pause Estivale , la Legends Cars Cup  2010 a pris la direction de la Bourgogne le week-end dernier, pour un affrontement cinq étoiles sur le magnifique circuit de Dijon-Prenois. Pas moins de 23 bombinettes étaient présentes dans le paddock.

La Qualif A permettait de se rendre compte qu’en Legends Cars comme en NASCAR, on pratique le Draft pour gagner quelques km/h dans la très longue ligne droite de Dijon. En d’autres termes, des petits trains se forment, avec des bolides soudés les uns aux autres, afin de favoriser le phénomène d’aspiration. C’est Guy Fastres, la référence Benelux de la Legends Car, qui signait le meilleur chrono, 2 centièmes devant Mike Parisy, l’un des meilleurs espoirs français sur circuit. Rebelote lors de la Qualif B, avec Fastres, Boeri, Pigeat et Watteyne dans un mouchoir de poche, de très belles améliorations pour Mignerey et Van Riet, mais aussi des ennuis mécaniques pour Corinti.

legend_car_1

Dès le départ de la première joute, Fastres, Parisy et Prunet monopolisaient le top 3, avant que Christophe Roure ne vienne se mêler à la fête. Parti depuis le fond de la grille de départ, Vincent Tricoche se fendait d’une remontée expéditive, pointant déjà au 12ème rang. Comme on pouvait s’y attendre, Guy Fastres et Mike Parisy allaient assurer le show en se passant et se repassant… jusqu’au moment où le Français devait regagner la pitlane, en proie à souci technique. Fastres remportait dès lors la victoire devant Olivier Biotteau, soit les deux leaders des compétitions Benelux et française. Martin Eteki, dont il s’agissait du deuxième meeting en Legends Cars, prenait la 3ème place, tandis que la fin de course était marquée par le retour au stand de Fabien Boeri, la belle bagarre entre Pascal Betbeder et Pascal Corinti, ainsi que les progrès de Sébastien Laloux, 7ème et la belle progression de Christophe Van Riet, toujours plus vite en fin de parcours.

legend_cars
La deuxième joute débutait… par un drapeau rouge, conséquence de l’accrochage spectaculaire entre Robert Mignerey et Christophe Roure. Mais il est bien connu qu’une Legends Car, c’est robuste, et aucun pilote n’était blessé. La course reprenait pour un super sprint de 12 minutes… qui voyait un Guy Fastres en toute grande forme remporter une nouvelle victoire, tandis qu’Olivier Biotteau et Martin Eteki se disputaient la deuxième place jusqu’au bout, terminant dans cet ordre. On signalera que Pascal Corinti et Vincent Tricoche étaient partis depuis la dernière place de la grille de départ, pour ensuite réaliser des remontées en boulet de canon. Bref, du grand spectacle, une fois de plus…

legend_car_5Partageant le volant de sa Legends Car avec son père, Mike Parisy allait assurer le show en troisième manche, remontant de la 18ème place sur la grille, pour venir taquiner Guy Fastres dans la lutte pour la victoire. Le duel était une nouvelle fois époustouflant, mais le Belge tenait bon, et confirmait la loi du « jamais deux sans trois ». Parisy décrochait une impressionnante médaille d’argent, tandis que Laurent Prunet, Pascal Corinti, Martin Eteki et Olivier Biotteau se disputaient jusqu’au bout la plus petite marche du podium, qui revenait finalement à Corinti. Derrière, le groupe de chasse était plutôt agité, avec dans les rôles principaux Pascal Betbeder, Claude Watteyne, Fabien Boeri, Sébastien Laloux et Valentin Bertrand. Si Olivier Biotteau devait repasser par les stands en fin de parcours, Christophe Van Riet et Vincent Tricoche s’accrochaient à la mi-course, ce qui n’empêchait pas le premier nommé de se classer au 11ème rang.

legend_car_7Une seule question était sur toutes les lèvres au moment du départ de la dernière course du week-end : Guy Fastres était-il en mesure de réaliser la passe de quatre ? Si Vincent Tricoche loupait son envol, deux paquets de formaient rapidement, et dans le groupe de tête, personne n’était en mesure de s’envoler. Une autre caractéristique des courses de Legends Cars. Si Guy Fastres cadenassait le haut du classement, pas moins de sept pilotes revendiquaient la médaille d’argent. Guillaume Pigeat se faisait ainsi remarquer par une course de toute beauté qui lui permettait de passer en 3ème position au septième tour, non sans signer le meilleur chrono de la course en 1’40’’333. Betbeder et Tricoche finissaient par s’accrocher suite à un retour en piste quelque peu ‘inattendu’ de Vincent Tricoche après un détour de ce dernier par un bac à sable. De quoi contraindre les deux premiers nommés à l’abandon. Histoire sans doute de confirmer la mainmise belge, Claude Watteyne était l’homme de la fin de course, remontant au 3ème rang, dans le sillage de Martin Eteki. Si Jean-Claude Pommier et Alain Peemans se distinguaient par de très belles manœuvres de dépassements, Guy Fastres parachevait son travail en croisant pour la quatrième fois du week-end le drapeau à damier en vainqueur.

legend_car_8Le pilote de la #24 remportait forcément la victoire au classement général… mais l’heure de la revanche est déjà programmée : elle est fixée dans moins de deux semaines sur le circuit Bugatti du Mans, dans la Sarthe. Un cadre grandiose à la mesure des empoignades folles caractérisant les sprints des Legends Cars…

Nombre de commentaires (1)

stoopin@foreclosing.shades » rel= »nofollow »>.…

áëàãîäàðþ….

Ecrire un commentaire