Mont-Blanc : Le team CHAZEL DALTA SECOND !

Posté par Benoit D. | Dans Pilotes, Résumé épreuves | Le 07-09-2010 |

0

Réputé difficile, le Mont-Blanc n’a pas failli à sa réputation. Le Team Chazel Dalta réalise une bonne opération, et prend la seconde place du Championnat Teams, ce qui lui permet de conforter sa troisième place au Général de ce Championnat…

Guigou : « Je vise la 3e place du Championnat… »
Emmanuel Guigou signe encore un excellent résultat au Mont-Blanc, en prenant la deuxième place du Groupe R. Il reste ainsi quatrième du Championnat et leader des deux roues motrices, et premier du Trophée BFGoodrich. « Dès la première spéciale, nous sommes partis très vite. Tout au long de la première journée, nous avons été en bagarre avec Kris Meeke, et nous avons été devant lui jusqu’à la dernière spéciale de la première étape. Kris est une référence internationale, et je suis heureux d’avoir pu être toujours au contact. Cette course me permet de démontrer, encore une fois, que la Clio R3 Maxi est toujours aussi compétitive et fiable. Avec l’équipe Chazel qui a fait un travail irréprochable, nous n’avons pas eu la moindre alerte. Même au niveau des freins, pourtant mis à rude épreuve dans les kilomètres de descentes vertigineuses… Il n’y a que dans la dernière spéciale que j’ai assuré. Il en faut pas se tromper d’objectif : le mien est d’être le mieux placé possible au Championnat de France, et les huit points marqués aujourd’hui me permettent de conforter ma quatrième place… tout en visant la troisième, pour faire au moins aussi bien que l’an passé »

Janel : « Un bon week-end… »
Pascal Janel savait que cette épreuve serait difficile : « Cela s’est confirmé… La mise en route a été laborieuse, sur ce terrain que l’on ne connaît pas, à l’opposé de chez nous, et il a fallu du temps pour que je comprenne ‘’comment ça marche’’ ! La première journée, j’ai augmenté la cadence progressivement. Malheureusement, dans une courbe aveugle, je suis sorti à fond de six et, après plusieurs têtes à queues, j’ai tapé une maison. La voiture était un peu tordue, mais l’équipe Chazel a fait un super boulot et on a pu continuer le rallye. On a bien sûr perdu beaucoup de temps sur cet incident. Ce rallye m’a permis aussi de m’étalonner. Quand tout se passe bien, je suis assez content de ma position au niveau des R3. A part Guigou l’intouchable, je me place dans les 3 ou 4 meilleurs temps sur certains chronos, C’est une grande satisfaction. On a même fait un 19e temps scratch dans la super-spéciale ! Un bon week-end donc, malgré nos aventures… Maintenant, Renaud Chazel va contrôler ma Clio R3 et la remettre en état, et je devrais être au départ des Camisards ! »

Maurage : « Plus de plaisir qu’en kart ou en F3 ! »
« C’est toujours sympathique d’avoir un très jeune pilote dans l’équipe, dit Renaud Chazel. Mathieu, qui vient tout juste d’avoir 20 ans, a fait une course mature, réfléchie. Pour son premier rallye en Championnat de France, il est parti gentiment et est monté en pression tout au long de l’épreuve, avec une progression intéressante. Il est sorti presque à la fin du rallye, sur une erreur de note liée à une erreur de recos… Une erreur de jeunesse, finalement, qui ne doit pas entacher son excellent rallye ! » Un beau compliment de la part du préparateur, mais quel est le regard de l’intéressé sur cette épreuve ? « Ce n’est que mon second rallye, et je n’avais pas couru depuis mai. Je suis donc parti prudemment, le temps de me remettre en jambes. La première spéciale a donc été catastrophique, mais ce n’était pas grave. Je suis ensuite monté en rythme et j’ai fait de très bons temps, malgré mon manque d’expérience. J’ai vitre retrouvé un excellent feeling avec la Clio R3 Maxi, qui est exceptionnelle. Malheureusement, dans Morillon, l’antépénultième ES, j’ai fait une erreur lors de la prise de notes, et dans un virage aveugle, je n’ai rien pu faire. J’ai tapé un muret et la sanction a été immédiate. Ce qui me rassure, c’est que je ne suis pas sorti parce que j’en faisais trop. Mais ça reste une grosse déception. En tout cas, en compétition, je peux dire que j’ai pris plus de plaisir là qu’en kart ou en Formule 3 ! »

Varnakiotis : Tout va bien…
Après la Sainte-Baume et le Limousin, le pilote grec Constantinos Varnakiotis s’alignait au Mont-Blanc avec sa Clio R3 Maxi. Constantinos, pilote attachant et réfléchi, poursuit l’apprentissage de sa voiture et a réalisé une belle course, suivant précisément son tableau de marche. « Constantinos se déclare enchanté de la voiture et du travail de l’équipe Chazel Technologie Course, dit Renaud. Il apprécie aussi énormément l’état d’esprit en France, ainsi que les régions où se déroulent les rallyes, qu’il trouve magnifiques. Il est satisfait également de sa course de ce week-end, on peut donc dire que tout va bien… ». On retrouvera Constantinos Varnakiotis aux Cévennes, pour la suite de son périple français.

207 RC : « Le niveau est de plus en plus relevé ! »
« Le niveau en 207 est de plus en plus relevé, dit Renaud Chazel. Aussi, pour être dans le coup, il faut partir à fond d’entrée. Du coup, à être tout le temps sur le fil, les fautes arrivent vite… et il faut cette petite dose de chance qui a manqué ce week-end à Mathieu et à Stéphane pour passer au travers ! » C’est l’analyse du préparateur pour illustrer le parcours des deux protagonistes du Volant 207 RC : Stéphane Pellerey, victime d’une sortie dans la première ES, est contraint à l’abandon tandis que Matthieu Margaillan, lui, est sorti dans la deuxième spéciale. Un week-end à oublier…

Ecrire un commentaire